A force de témoignages, d’anecdotes et de confidences, l’histoire personnelle de Nordahl Lelandais qui a avoué avoir tué Maëlys se dessine. Le trentenaire était notamment un habitué du Cap d’Agde.

Parmi les adjectifs qui reviennent régulièrement pour décrire Nordahl Lelandais, il y a celui de fêtard. Le trentenaire mis en examen dans les affaires Maëlys de Araujo et Arthur Noyer, était un adepte des soirées alcoolisées entre camarades ainsi que le racontent d’anciens amis dans La Depêche et Le Midi Libre.

Entre 2008 et 2012, Nordahl Lelandais se faisait souvent des virées dans l’Hérault et notamment au Cap d’Agde. Déjà réformé de l’armée, l’ancien militaire drague, danse sur du ‘’reggaeton’’ et sort ‘’avec de superbes filles’’. A l’époque, il n’a pas une Audi A3, c’est en Golf IV qu’il arpente le département, et d’ailleurs ses comparses de beuverie ne savent pas qu’il a été réformé. : "Il nous disait qu'il avait fait des choses hors cadre dans ses missions et que l'armée lui donnait une pension."

Une crise d'angoisse

Aujourd’hui les anciens camarades de Nordahl Lelandais tombent de haut. Rien dans son comportement ne laisse présager que quelques années plus tard, il tuera une fillette, un meurtre que le suspect assure être ‘’involontaire’’. "Tout le monde est tombé des nues. Personne ne s’était jamais dit qu’il semblait bizarre", confie l’un des anciens fêtards.

Publicité
Une seule fois, un de ses amis tique. Nordahl Lelandais ne donne pas signe de vie pendant plusieurs jours et finit pas s’en expliquer : "Il a raconté qu’il avait eu un problème, une crise d’angoisse. Qu’il était resté coincé dans les toilettes. Il a dit qu’il ne se sentait pas bien à l’idée de sortir de chez ses parents. Qu’il ne pouvait pas. Nous, on a pris ça à la rigolade. On était morts de rire."

Vidéo : Affaire Maëlys: ce que l'on sait de l'hospitalisation de Nordahl Lelandais

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité