À la mi-temps d'un match de foot ou en plein milieu de votre téléfilm préféré, nous en voyons tous les jours. Drôles, parfois agaçantes, les publicités font partie de notre quotidien. Mais quelles sont celles qui reviennent le plus fréquemment ?
Quelles sont les publicités que nous voyons le plus souvent ?

Le diaporama classe les 10 plus gros annonceurs tout médias confondus sur l'année 2020.  Ce classement se base sur la pression publicitaire effectuée par chaque marque. Sources : Bump/France Pub/Irep/Kantar.

Nous les connaissons parfois par cœur, tant ils nous sont familiers. Les spots publicitaires rivalisent de créativité et d'imagination pour fixer notre attention. Certaines marques misent sur l'émotion, d'autres sur l'humour. Les enseignes les plus prestigieuses se payent le luxe de faire appel à des personnalités connues.

Ce business colossal, comme tous les autres, a cependant subi en 2020 les effets de la crise sanitaire. Le marché de la communication a ainsi subi un recul de 21,6%, selon le Bump (Baromètre unifié du marché publicitaire).

Les investissements publicitaires subissent eux  une baisse de 11,4% ,comparée à l'année précédente, précise OffreMedia.fr. Les médias classiques (TV, presse, radio, affichage publique et cinéma) voient un recul des dépenses venant des annonceurs à hauteur de 20%. 

Le secteur de la publicité a subi de plein fouet la pandémie

La presse papier est notamment touchée durant cette année très particulière, avec une baisse des recettes de 23% par rapport à 2019. Un coup dur pour ce secteur déjà en grosse difficulté. La télévision,elle, limite la casse avec une chute des rentrées des annonceurs autour des 11%.

C'est en fait, assez logiquement, le secteur du cinéma qui s'en sort le moins bien. Avec la fermeture des salles, due à la crise sanitaire, les revenus venant de la publicité se sont écroulés de près de 75%, indique Business Insider

Concernant les annonceurs, c'est-à-dire les entreprises commanditaires des campagnes publicitaires, la grande distribution reste la plus demandeuse de marché. Le secteur s'est tout de même vu contraint de baisser ses investissements de 13%. 

Le domaine du tourisme et des loisirs a dû se résoudre à baisser ses dépenses de réclame de 42%.  Selon les prévisions du Bump, le marché de la communication publicitaire devrait repartir à la hausse dès 2021 à hauteur de 13,2%.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.