Connue pour avoir eu huit enfants via une fécondation in vitro en 2008, Nadya Suleman, une Américaine âgée de 42 ans, est désormais mère de 14 enfants. Découvrez ce qu’elle est devenue. 

Il y a dix ans, le monde entier découvrait "octomum", alias Nadya Suleman, qui se fait maintenant appeler Nathalie. Dans une interview accordée au DailyMail, cette mère de 14 enfants a fait le bilan de la dernière décennie au cours de laquelle elle a traversé des périodes très dures, notamment pour des raisons financières.

Pour subvenir aux besoins de ses enfants, cette américaine de 42 ans, sans emploi, a notamment tourné dans un film pornographique - qui lui a valu quatre prix AVN (Adult Video Network) - avant de travailler dans des clubs de strip-tease. 

Un soir de 2013, alors qu’elle était en service dans un club de Floride, elle a rencontré "un ange" comme elle l’a expliqué : "cet homme très grand, cet inconnu est entré. Il s'est approché de moi et m'a regardé droit dans les yeux. Il m'a pris la main et m'a attrapé le bras et m'a dit d'une manière très douce mais ferme: "Tu n'as pas à faire ça." Il l'a répété cinq fois".

Une vie rythmée par des "cocktails dangereux"

Côté moral, Nathalie était au plus bas : "J’étais dans un gouffre financier et devoir prendre soin de 14 enfants m’a quasiment poussée à commettre l’irréparable", a-t-elle déclaré au DailyMail. Et d’ajouter : "Je ne voulais plus vivre, je ne me sentais même plus comme un être humain avec ce personnage que je prétendais être afin de survivre et subvenir aux besoins de ma famille. Qu’est-ce qu’Octomom me dégoûtait. J’avais peur que mes enfants se souviennent de moi comme telle… J’ai été obligée de faire toutes ces choses parce que j’étais bien trop terrifiée à l’idée de ne pas pouvoir les assumer et leur donner la vie qu’ils méritaient".

Nathalie a également expliqué tenir grâce à des cocktails dangereux qui comportaient des médicaments forts et de l’alcool : "Je mélangeais des benzodiazépines avec de l’alcool, jusqu’à que ce je découvre que c’était précisément ce cocktail qui avait tué Whitney Houston. J’étais choquée parce que même si je ne voulais plus être de ce monde, je pensais à mes enfants et j’étais obligée de continuer à tenir bon pour eux".

Sa reprise en main

Publicité
Aujourd’hui, Nathalie travaille à temps partiel comme conseillère auprès des personnes qui souffrent de problèmes de drogue et d'alcool. "Ce n’est pas pour moi d’être en couple. Mon destin, c’était d’être mère. C’est à la maison avec eux que je suis la plus heureuse et je savais en les ayant que je sacrifiais ma vie sociale. Mais ça me va parce qu’en fait, je ne suis pas quelqu’un de sociable".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité