Samedi, France Gall sera inhumée au cimetière parisien de Montmartre dans le caveau familial où reposent déjà son ex-mari Michel Berger et leur fille Pauline. Une dernière demeure aux allures de mausolée de verre. 

AFP

Six jours après avoir été emportée par une récidive de son cancer du sein, France Gall rejoindra sa dernière demeure. Vendredi, les obsèques civiles de la chanteuse se tiendront en effet à Paris dans la plus stricte intimité à la demande de sa famille. Son inhumation aura lieu le lendemain au cimetière de Montmartre où reposent déjà son ex-mari Michel Berger et leur fille Pauline. L’auteur-compositeur et interprète y a été enterré en 1992 après avoir été victime d’un infarctus. Sa fille l’y a rejoint cinq ans plus tard après avoir été emportée par la mucoviscidose à l’âge de 19 ans.

Un cerisier japonais se trouve au centre de la structure de verre

Publicité
Situé au cœur du cimetière, le caveau familial est recouvert d’une plaque en pierre elle-même surmontée d’une structure en verre (Cf. photo ci-contre). Le tout donne ainsi l’impression d’un mausolée transparent au milieu duquel a été placé un cerisier japonais. "Longtemps, le caveau consistait en une simple pierre recouverte d'un tapis vert. Des fleurs et des plantes étaient disposés par-dessus ainsi que deux plaques portant les noms de Michel Berger (…) et de Pauline Hamburger", rapporte Pure People qui indique également que "des travaux ont eu lieu pour repenser ce lieu de recueillement" et y ajouter la forteresse de verre. En attendant que le nom de France Gall y soit gravé, des fleurs ont déjà été déposées devant, note encore le site.

Par ailleurs, les fans de la chanteuse ont encore jusqu’à ce jeudi 18 heures pour aller se recueillir devant son cercueil au funérarium du Mont-Valérien à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine.

En vidéo - Hommage à France Gall sur France 3

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité