Alexandre, le fils d'Isabelle et Patrick Balkany a été placé en garde pour violences conjugales suite à un appel des voisins de son épouse à la police, dimanche soir. Agé de 36 ans, il est par ailleurs mis en examen dans une affaire de fraude fiscale qui vise ses parents. 
AFP

Longtemps resté dans l’ombre de ses parents, Alexandre Balkany fait depuis quelques mois parler de lui dans les médias. Ce mardi, Europe 1 révèle ainsi que le fils du maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a été arrêté dimanche par la police suite à une appel des voisins de son épouse avec qui il est en instance de divorce. Toujours d’après les informations de la radio, ils auraient appelé les autorités pour dénoncer des violences conjugales.

Ce sont les voisins de sa femme qui ont mis fin à la dispute

D’après le témoignage que la femme d’Alexandre Balkany a livré, son mari se serait rendu à son domicile de Neuilly-sur-Seine où il s’en serait ensuite pris à elle physiquement et verbalement. Victime de menaces de mort, elle aurait également reçu des coups de pieds aux cotes et souffrirait de "légères blessures à la lèvre et aux poignets". Ce sont les voisins qui, alertés par le bruit, auraient mis fin à la dispute particulièrement violente. Alexandre Balkany serait alors parti puis revenu au domicile de son épouse où il a finalement été interpellé par la police. Conduit au commissariat, il a été placé en garde à vue pendant la nuit de dimanche à lundi, avant d’être libéré le lendemain après-midi. Sa femme n’ayant pas souhaité porter plainte ni faire constater ses blessures par un médecin, le parquet de Nanterre a décidé de classer l’affaire.

A lire aussi -Piscine, terrrain de tennis, mini casino... viste du moulin des Balkany

Agé de 36 ans, Alexandre Balkany a déjà fait parler de lui il y a quelques mois lorsque l’on a appris qu’il avait été mis en examen dans une affaire de fraude fiscale qui vise ses parents. La justice le soupçonne de les avoir aidés à dissimuler à l’administration fiscale leur luxueuse villa à Marrakech, au Maroc. En février dernier, il avait dû passer quatre jours en détention provisoire au motif qu’il n’avait pas payé l’intégralité de sa caution dont le montant était fixé à 100 000 euros.

En vidéo - Découvrez la villa Serena, la villa des Balkany qui intéresse la justice

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.