Dans son livre "Dog is Love", Clive Wynne détaille de nombreux aspects de la relation hommes-chiens. Il explique pourquoi cet animal est le meilleur ami de l'homme.

La notion d'amour serait absolument essentielle pour comprendre le lien qui unit hommes et chiens, indique Cnews. Le livre Dog is Love, s'attache à comprendre l'une des relations inter-espèces les plus fortes jamais observées par les scientifiques. 

Pour Clive Wynne, l'auteur du livre, le lien entre l'homme et le chien se comprend en dépassant le rationnel. L'Anglais de 59 ans déclare même : "J'ai fini par devenir sceptique de mon propre scepticisme", rapporte Cnews

Le directeur du laboratoire des sciences canines de l'université d'Etat d'Arizona, révèle que les chiens ne seraient pas si intelligents. Ce qui les différencie des autres animaux, c'est leur "hypersociabilité" et leur "instinct grégaire extrême". Les chiens seraient donc des animaux sociables avant tout, mais seraient moins intelligents que les dauphins ou encore que les abeilles, à en croire le scientifique. 

Une affaire d'hormone 

L'ocytocine, hormone de la confiance et de l'empathie, jouerait un rôle important dans nos relations avec les canidés. La chaîne d'information explique que, selon des travaux menés à l'université Azabu au Japon, le taux d'ocytocine d'humains et chiens montent en flèche lorsqu'ils se regardent. 

Mais d'après l'auteur de Dog is Love, la raison principale de l'affection que nous porte nos chiens est liée à un facteur génétique. En effet, les canidés auraient une mutation du gène responsable chez l'homme du syndrome de Williams, causant retard mental et hypersociabilité. "Les chiens, tout comme les gens ayant le syndrome de Williams, éprouvent un désir essentiel de nouer des liens de proximité, d'avoir des relations personnelles chaleureuses : d'aimer et d'être aimé", détaille Clive Wynne dans son livre. 

Cnews rapporte l'une des nombreuses expériences menées pour confirmer cette théorie. Ainsi, lorsqu'un chien se trouve à égale distance de son maître et d'une gamelle, il aurait tendance à se diriger d'abord vers l'homme plutôt que vers la nourriture. 

"Votre chien attend de vous que vous lui montriez la voie"

Clive Wynne détaille également une théorie selon laquelle les ancêtres des chiens avaient pour habitude de se rassembler là où les humains jetaient leurs ordures. Petit à petit, ils se seraient laissés apprivoiser, jusqu'à accompagner les hommes dans leurs expéditions de chasse.

Pour le scientifique, il faut tirer une leçon de tout cela : les méthodes de dressage brutales sont inutiles sur les chiens. Leur tempérament hypersociable suffit logiquement à instaurer une relation de confiance avec l'animal. Ainsi, "votre chien attend de vous que vous lui montriez la voie", explique Clive Wynne. 

Les encouragements seraient alors bien plus efficaces que la punition. "Nos chiens nous donnent énormément, et ne demandent pas grand-chose en retour", affirme le spécialiste. La seule chose dont votre compagnon ait vraiment besoin, c'est d'être avec vous. 

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.