Adeline, le premier amour de Nordahl Lelandais, a accepté de raconter un pan de leur histoire dans un reportage diffusé dimanche par "Sept à Huit" (TF1). Aux antipodes de ce qui a récemment été révélé dans la presse, la jeune femme a décrit un homme "doux et compréhensif".

Bientôt cinq mois après la disparition de la petite Maëlys en Isère, Nordahl Lelandais est toujours considéré comme le principal suspect. Et alors qu’il a été mis en examen et incarcéré, plusieurs de ses ex-compagnes se sont confiées à la presse, décrivant un homme violent. "Il a eu un comportement violent, intimidant et menaçant avec les femmes qu'il a fréquentées, a raconté une source proche de l'enquête à Franceinfo. Il les obligeait à faire certaines choses et les filmait sans leur consentement". L’une de ses ex-compagnes a relaté avoir été emmenée dans les bois par Nordahl Lelandais, "pour s’expliquer" selon ce dernier. "J’ai cru vivre ma dernière heure", a relaté la jeune femme aux gendarmes, d'après  Le Dauphiné libéré.

Il "n’a jamais levé la main sur moi"

Publicité
Une description très éloignée de celle faite par Adeline, le premier amour de Nordhal Lelandais. Dans un reportage de "Sept à Huit" diffusé dimanche sur TF1, la jeune femme a pour la première fois accepté de revenir sur les quatre années qu’ils ont passées ensemble à l’adolescence. Elle avait alors 14 ans, lui 16. "C’était quelqu’un qui me faisait rire. C’était une belle personne, qui rigole, qui est toujours avenant … On avait nos cercles d’amis, on sortait, on allait au lac, on faisait nos balades, c’était une relation magnifique", s’est souvenue Adeline. Et si elle reconnaît que l’ex-militaire "a du tempérament" et "un fort caractère", elle assure en revanche qu’il n’est "pas agressif" ni "méchant". Il "n’a jamais levé la main sur moi", a-t-elle par ailleurs indiqué.

En vidéo sur le même thème - Nordahl Lelandais : des disparitions inquiétantes 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité