Alors que Miss Martinique n’a été élue que première dauphine dimanche soir, le chroniqueur de "Touche pas à mon poste" a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux.

"Pour être Miss France, il est donc préférable d’être Blanche que belle ?", a tweeté Gilles Verdez, le journaliste et chroniqueur de "Touche pas à mon poste" sur D8, dimanche soir lors de l’élection de Miss France qui a vu la victoire de Miss Nord-Pas-de-Calais sur Miss Martinique.

Le chroniqueur, qui s’est affiché plusieurs fois publiquement avec sa femme de couleur noire, avait publié quelques minutes avant plusieurs tweets affichant son soutien à la représentante de l’Outre-mer. Mais en apprenant le résultat final, Gilles Verdez a laissé éclater sa colère jusqu’à publier ce tweet polémique.

Un tweet qui, en plus de n’être pas élégant pour la gagnante et suspicieux de racisme, a été abondamment commenté sur les réseaux sociaux par les internautes qui ont accusé le chroniqueur de D8 d’aller trop loin. 

Un internaute a ainsi écrit "La déception ne justifie pas d'écrire n'importe quoi !", accompagné de photos d'anciennes miss de couleur.

Même Flora Coquerel, Miss France 2014 - arrivée 5e à Miss Univers dimanche soir - a répondu à Gilles Verdez en lui rappelant qu'elle était métisse.

Publicité
Des messages qui n'ont semble-t-il pas calmé le journaliste qui a republié un tweet, laissant penser que les personnes qui ne sont pas d'accord avec lui sont racistes. "Je vois tous les racistes gênés par mon tweet... Certains dont je n'imaginais même pas les opinions...", a-t-il tweeté.

Vidéo sur le même thème : Le sacre d'Iris Mittenaere, élue Miss France 2016 !

mots-clés : Gilles verdez, Racisme, Belle

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité