L’ancienne dauphine de Miss Carnon a été condamnée mercredi à trois ans de prison dont un avec sursis pour apologie du terrorisme. Agée de 26 ans, elle s’était convertie à la sulfureuse mosquée de Lunel, près de Montpellier. 

Des podiums à la prison. Mercredi, le tribunal correctionnel de Montpellier a condamné une ancienne candidate au concours de Miss Carnon à de la prison ferme. Agée de 26 ans, l’ancienne dauphine a en effet écopé de trois ans de prison, dont un avec sursis, pour apologie du terrorisme. La justice a également assorti sa peine d’une mise à l’épreuve de trois ans avec obligation de se soigner, de travailler et d’obtenir l’autorisation d’un juge d’application des peines avant d’entreprendre un déplacement à l’étranger.

A lire aussi -Lutte contre le terrorisme : que proposait le candidat Emmanuel Macron ? 

Des vidéos de décapitation dans son téléphone portable

Publicité
Incarcérée depuis le 27 janvier, la jeune femme assure avoir changé. "Elle dit avoir modifié son état d’esprit, a indiqué le représentant du ministère public, André Dutil. La question est de savoir si ce changement qu’elle allègue est réel ou n’est que superficiel". Lors de son arrestation, "des photos de femmes et d’enfants en niqab ou burqa, des fichiers audios de chant à la gloire de l’Etat islamique, des vidéos d’un enfant qui décapite une poupée, des images d’attentats et de décapitations de prisonniers" ont été trouvé dans son téléphone, a de son côté énuméré le président, Jérôme Reynes. Des enregistrements téléphoniques ont également permis de savoir que l’ancienne candidate au concours de Miss Carnon avait l’intention d’épouser un homme vivant en Tunisie, et aussi qu’elle prévoyait de partir en Syrie, en Irak ou au Yémen. Son discours était "particulièrement violent sur la nécessité de faire le jihad et de combattre", a souligné le président.

"Ces gens-là qui étaient gentils, me portaient de l'attention"

La prévenue à quant elle reconnu les faits et expliqué comment elle en était arrivée là. Convertie en début d’année 2016 à la mosquée de Lunel, près de Montpellier, elle a raconté : "Je cherchais quelque chose que je n'avais pas et j'ai rencontré ces gens-là qui étaient gentils, me portaient de l'attention. Au fil du temps, ces gens-là ne se sont pas révélés si gentils".

Vidéo sur le même thème : VIDÉO Notre-Dame de Paris : les images de l'agression du policier

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité