Un vaste trafic de cannabis a été démentelé mardi à Meaux (Seine-et-Marne). La drogue était envoyée par La Poste.

Un jeune Meldois a été interpellé mardi à un bureau de poste alors qu'il était sur le point d'envoyer de la drogue à ses clients. Après avoir acheté son cannabis sur le Web, ce dernier, agé de 22 ans, le revendait ensuite à des acheteurs de manière anonyme sur Internet. Ses produits étaient envoyés par courrier. 

Pour plus de discrétion, le jeune homme était accompagné de sa fille de trois ans et cachait la drogue dans des lettres. "Il cachait des morceaux très fins de cannabis dans des prospectus et les envoyait par La Poste", a expliqué une source policière, confirmant une information du Parisien. Après avoir perquisitionné le domicile du suspect, la police a retrouvé près d'un kilo de cannabis et 6 000 euros en petites coupures. Selon le quotidien, le trafiquant a expliqué qu'il se livrait à ce trafic pour "financer sa consommation personnelle".

Un trafic à échelle mondiale

Publicité
Le Meldois, déféré ce vendredi devant le parquet de Meaux, a été placé sous controle judiciaire et devrait être "jugé ultérieurement", a déclaré le parquet. D'après le Parisien, le jeune homme, "déjà condamné par le passé" pour plusieurs délits, avait monté un traffic qui touchait non seulement la France, mais qui s'étendait "également à l’étranger : San Diego, en Californie, Bitterfeld (Allemagne) ou encore Oslo (Norvège)".

Vidéo sur le même thème : Brunet & Neumann: Faut-il légaliser le cannabis en France ? - 15/05 

mots-clés : Trafic, Cannabis, La poste, Meaux

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité