Ecouter l'article :

L'Eglise de France, faute de dons, peine à se financer cette année. Elle en appelle à la générosité des Françaises et des Français pour pouvoir continuer à ouvrir ses paroisses.
L'Église catholique bientôt forcée de fermer des lieux de culte ?Istock

"Si on n'arrive pas à combler un peu le trou, il va falloir faire des économies et fermer peut-être, ici ou là, des églises", expliquait récemment Ambroise Laurent, secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques de France, aux micros de France Info. L'Eglise catholique, précise-t-il à nos confrères, aura perdu quelques 90 millions d'euros en raison de l'épidémie de coronavirus CoVid-19 et des mesures sanitaires nécessaires prises par le gouvernement pour lutter contre sa propagation. Les deux confinements successifs et la fermeture des lieux de culte ont engendré une baisse importante des dons.

Au total, soutient-il, l'Eglise catholique aurait donc perdu entre 30 et 40% de ses ressources, en 2020.

"L'Eglise ne vit que de dons, et c'est un petit budget", rappelle le secrétaire général adjoint, qui n'hésite pas à lister certaines activités moins spirituelles mais capables de brasser ô combien plus d'argent : le poker en ligne, les paris hippiques sur internet… "Avec le confinement, les églises fermées, les églises sans messes, sans possibilité de se rassembler pour le Seigneur, il n'y a pas de dons, il n'y a pas de quêtes, il n'y a pas d'offrandes", détaille-t-il encore.

Église de France : qui possède les lieux de cultes ?

Pour le fonctionnement même de l'Eglise de France, la situation peut effectivement sembler complexe. Si elle apparaît évidemment comme un contribuable à part - après tout, jadis, elle pouvait prélever l'impôt et est longtemps restée financée par l'Etat dans certaines régions, rappelait BFMTV en 2013 -, elle doit néanmoins s'acquitter d'un certain nombre de dépenses, dont le montant total n'a pas nécessairement diminué ces derniers mois.

"Vous savez que la principale charge de l'Eglise, ce ne sont pas les traitements des prêtres", souligne en effet Ambroise Laurent, précisant qu'ils "gagnent moins de 1 000 euros par mois". Le vrai trou dans le budget, estime-t-il, "c'est l'immobilier". "Toutes les communes sont devenues, en 1905, propriétaires des églises", note-t-il, chiffrant donc la facture à 40% du budget de l'institution religieuse. Et lui, encore une fois, d'appeler au don. Par SMS en composant le 92 377, par exemple.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.