Une ex-candidate de Koh Lanta accuse la production de trucage. Elle a été éliminée en 2010, lors de la dixième saison de l’émission, et ne l’a apparemment toujours pas digéré. 

Laurence Pizzocchia, ex-candidate de l’émission Koh Lanta diffusée sur TF1, accuse la production d’avoir truqué les votes lorsqu’elle était participante. La jeune femme avait eu à l’époque des problèmes de santé qui l’ont empêchée de participer à certaines épreuves. Une autre participante avait été victime de nombreux malaises la même saison.

Laurence Pizzocchia a expliqué à Voici qu’elles étaient toutes deux sur la sellette, mais que les candidats avaient pour directive de ne pas voter contre l’autre participante malade. Elle estime que c'est pour cela qu'elle a été éliminée.

Un aventurier qui revient de l’infirmerie peut participer au conseil et être éliminé

Le directeur des programmes d’Adventure Line Productions, Julien Magne, a rappelé les règles du jeu dans une interview donnée à TV Mag. Il a expliqué qu'un candidat qui est à l’infirmerie pendant le conseil ne peut pas voter et ne peut pas être éliminé. En revanche, un aventurier qui revient de l’infirmerie après avoir manqué l’épreuve d’immunité "comme le cas de Laurence", peut participer au conseil et être sorti du jeu.

Publicité
Une ancienne autre participante, Wafa, qui avait été éliminée la même saison lors de l’épreuve des poteaux, a déclaré dans TV Mag toujours : "même si aujourd’hui je suis blacklistée par les producteurs de Koh-Lanta, je n’irai jamais raconter des choses inexactes à leur sujet. Nous avions voté contre Laurence parce qu’elle n’en pouvait plus et voulait quitter l’aventure". La sentence est irrévocable...

En vidéo sur le même thème : "Koh Lanta" : les détails de la prochaine saison dévoilés


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité