L'Italie est le pays européen le plus touché par le coronavirus Covid-19. Si vous avez prévu de vous y rendre pour un week-end ou des vacances, il y a certaines choses à savoir, à commencer par les villes à éviter.
Italie : Quelles sont les villes à éviter à cause du coronavirus ?

Depuis l'émergence du coronavirus covid-19, le monde fait face à une grave crise sanitaire. Selon les pays, des contrôles et des périodes de quarantaine sont mis en place pour limiter les risques d'épidémie. Concernant la France, les méthodes utilisées sont moins strictes mais non moins prévoyantes. Les enfants partis en voyage dans les zones rouges (les foyers à partir desquels la propagation du coronavirus a commencé), en Italie ont été rapatriés en urgence au cours des 14 derniers jours, précise BreakingNews. La France a également prévu des contrôles sur les trains de la ligne Paris-Milan. Il y a quelques jours, le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonçait également plus de tests de diagnostics et d'hôpitaux

Les "zones rouges" et "oranges" sont à éviter

Les zones rouges sont les villes dans lesquelles le virus est apparu. Elles sont à proscrire si jamais vous souhaitez voyager en Italie. On en compte 11 : les municipalités lombardes de Bertonico, Casalpusterlengo, Castelgerundo, Castiglione D'Adda, Codogno, Fombio, Maleo, San Fiorano, Somaglia, Terranova dei Passerini et la municipalité de Vo ‘Euganeo, en Vénétie. Ce sont des endroits extrêmement surveillés par les autorités locales. On y trouve certaines interdictions d'accès et des obligations d''éloignement. Au cours des 14 derniers jours, toute personne s'étant rendue dans ces lieux sont dans l'obligation d'informer l'ASL qu'ils bénéficieront d'une "surveillance médicale" et d'un "isolement fiduciaire". Il existe également des "zones jaunes", moins risquées que les "zones rouges", elles ne représentent pas le foyer du virus, mais sont tout de même plus dangereuses qu'à l'accoutumée. On en dénombre sept : Lombardie, Vénétie, Piémont, Émilie-Romagne, Ligurie, Trentin-Haut-Adige et Frioul-Vénétie Julienne.

Quelques conseils pour voyager en toute sérénité

Concernant vos réservations pendant cette période, procurez-vous une assurance voyage. Vous diminuerez les risques, car cette dernière prévoit un remboursement en cas d'annulation, mais assure aussi la couverture de vos frais médicaux. Peu importent les transports que vous emprunterez, il est plus que nécessaire de respecter les normes d'hygiène. Lavez-vous les mains plus souvent et mettez la main devant la bouche lorsque vous toussez ou en cas d'éternuements, en sachant qu'il n'y a pas de limitation de déplacements sur le territoire, l'exception des "zones rouges".

Pour finir, si vous prévoyez de ne pas rentrer directement en France après votre séjour en Italie, vous devriez consulter le site du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, qui permet de vérifier si un pays est considéré comme étant à risque. Il met constamment à jour les nouvelles restrictions que certains pays étrangers ont décidé d'appliquer aux voyageurs en provenance d'Italie.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.