L'immunité collective pourrait être atteinte dès le début de l'automne, à en croire le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale. Certains départements, cependant, sont moins bien partis que d'autres…
Immunité "dès le début de l'automne" : les départements qui sont mal partis

Le retour à la vie normale approche-t-il à grand pas ? C’est ce que d’aucuns pourraient être autorisés à penser, après les récentes déclarations d’Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale et professeur d’immunologie ; le "monsieur Vaccin" de l’exécutif. Devant les micros de RTL, ce dernier est revenu avec force de détails sur l’immunité collective - aussi dite, "de groupe" - que le gouvernement cherche à atteindre. Selon lui, elle est désormais à portée de main.

Pour rappel, indique l’institut Pasteur sur son site, l’immunité collective "correspond au pourcentage d’une population donnée qui est immunisée/protégée contre une infection". C’est elle, poursuivent les experts, qui va "de fait", amener l’épidémie "à l’extinction". Et pour cause : "le pathogène rencontre trop de sujets protégés". Et de conclure : "Cette immunité de groupe, ou collective, peut être obtenue par l’infection naturelle ou par la vaccination".

Pour Alain Fischer, "Il faudrait que 90% des plus de 12 ans soient vaccinés ou soient protégés parce qu'ils ont été infectés donc il y a encore un effort à faire". Cependant, en demeurant constant, il lui apparaît plausible d’y arriver d’ici "le début de l’automne". Il n’existe, en vérité, qu’un seul obstacle.

Covid-19 : quel est le seul obstacle qui bloque l’immunité collective ?

"Les doses de vaccin sont là, les vaccinateurs sont là aussi, il faut finir de convaincre ceux qui pour l'instant ne se sont pas fait vacciner, d'aller à la vaccination", a poursuivi Alain Fischer, pointant de facto du doigt les hésitants et les anti-vax, dont Planet décrivait récemment le quotidien.

Et lui de détailler son propos : "Nous faisons face à un variant du virus, le fameux variant Delta, qui est très contagieux et qui impose une mesure énergique de vaccination pour arriver à cette immunité de groupe".  "L'objectif de vaccination mondiale est essentiel pour éviter que ne revienne à un moment ou un autre un variant comme on l'a observé jusqu'à l'automne dernier". 

En la matière, certains départements apparaissent moins protégés que les autres… Et pourraient donc retarder ce retour au monde "d’avant". La liste dans notre diaporama, basé sur les informations de CovidTracker

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.