En jardinant, un homme a fait une macabre découverte. Il a déterré les ossements de l'ex-compagnon de sa maîtresse, tué il y a 21 ans. Mais par qui ?
(Illustration)Istock

Il retrouve les ossements de l’ex de sa compagne

Remuer et ciel et terre. Alors qu’il comptait planter des pommes de terre dans son potager, un Sibérien est tombé malencontreusement sur des restes humains, qui n'était qu'autres que les ossements de l'ex de sa compagne. La sinistre trouvaille s’est déroulée à Luzino, à 2 200 kilomètres à l’est de Moscou, a annoncé ce vendredi le Comité régional d'enquête. Les identités n’ont pas été révélées.

Les révélations n'ont cependant pas tardé. La femme, âgée d’une soixantaine d’années a avoué à son actuel amant qu'en 1997 une dispute avait éclaté et qu'elle avait frappé son ex de 52 ans "plusieurs fois à la tête à l’aide d’une hache" avant de dépecer le corps pour l’enterrer dans son potager. A l’époque, elle avait expliqué à ses voisins qu’il était parti chercher du travail. Personne ne s’est jamais préoccupé de son absence, ni d'un éventuel retour.

Publicité
Publicité

A lire aussi : Alexia Daval : et si Jonathann n'était pas le seul en cause ? 

Elle tue son ex compagnon il y a 21 ans : aucune prescription

D’après les informations du média d’information Komsomolskaya Pravda, la sexagénaire aurait tenté de faire perdurer le silence autour de cette disparition en suppliant son actuel compagnon de ne rien dire. L’homme, lui aussi âgé de 52 ans, a refusé d’obtempérer et a préféré se tourner vers les autorités locales afin de les informer de ce crime vieux de 21 ans.

Publicité

Selon le tabloïd russe, aucune prescription ne serait applicable à ce crime, et la meurtrière présumée est aujourd’hui interdite de déplacement. Les autorités russes ont indiqué mardi avoir ouvert une enquête pour meurtre.

En vidéo -  Jonathann Daval placé en soins psychiatriques