Un homme a été placé en garde a vue ce vendredi 10 novembre au commissariat du Ve arrondissement à Paris pour avoir commis le même jour une agression sexuelle sur une femme. Il n'avait pas remarqué un détail : il s'agissait d'une policière en civil.
AFP

Il est arrivé par derrière, puis il "a rentré ses doigts dans mes fesses"… tout en répétant "I like you". Tels ont été les faits relatés par une fonctionnaire de police agressée sexuellement vendredi 10 novembre en début d'après-midi alors qu'elle était sortie avec sa collègue pour fumer une cigarette. L'homme, âgé de 34, n'a pas réalisé qu'il s'agissait d'une policière en civil.

A lire aussi : Agressions sexuelles dans le métro : 85% des Parisiennes pensent que personne ne leur viendrait en aide

Choquée, cette dernière n'a pas attendu une seconde pour téléphoner discrètement à ses collègues tout en le suivant afin de ne pas le perdre de vue. Ces derniers sont descendus "tout de suite. Il ne faut avoir aucune tolérance avec les agresseurs sexuels. On a attrapé le mec, neutralisé, appelé nos collègues du commissariat du Ve qui sont venus l’embarquer", a déclaré Yvan Assioma, policier et secrétaire régional Paris d’Alliance, dans les colonnes du Parisien.

D'autres victimes le même jour

Selon les enquêteurs, l'homme, d'origine libyenne, n'en serait pas à son coup d'essai. Il aurait agressé d'autres femmes le même jour dans la rue et dans des parcs. Une  autre source policière a, par ailleurs, indiqué que l'affaire pourrait se résumer ainsi : "Balance ton porc et appelle les flics !". Depuis, l'homme a été placé en garde à vue. Quant à la policière victime, elle a déposé plainte. L’enquête a été confiée au commissariat du Ve arrondissement de Paris.

En vidéo - Une nouvelle affaire Polanski ?

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !