Quand des journalistes se font malmener par des militants ou politiciens
Le métier de journaliste n'est pas toujours une partie de plaisir. Face à un homme politique au bord du rouleau, ou un militant déchaîné, la situation peut devenir violente. Voici quelques agressions notables.

Jérôme Cahuzac met sa main dans le visage d'un journaliste

1/6

En février dernier, lors de son procès pour fraude fiscale, Jérôme Cahuzac a tenté de se frayer un chemin à travers des dizaines de journalistes. L’un d’entre eux a pris pour les autres…

Bruno Gollnisch donne des coups de parapluie aux journalistes du "Petit Journal"

2/6

Lors du défilé du 1 er mai 2015 organisé par le Front national, Bruno Gollnisch n’a pas du tout apprécié la présence des journalistes du Petit Journal. L’ancien vice-président du parti d’extrême droite l’a fait savoir, en donnant des coups de parapluie. 

Un militant agresse un jeune journaliste

3/6

Pas forcément le meilleur début de campagne pour Manuel Valls. Lors d’un meeting du nouveau candidat à la primaire de la gauche, un militant a agressé Hugo Clément, journaliste de l’émission Quotidien.  

Le même jeune journaliste se prend des coups de drapeau

4/6

Pauvre Hugo Clément. C’est encore lui qui subit des coups de drapeau français d’un militant énervé lors d’un meeting de François Fillon.

Voir la suite du diaporama

DSK casse le micro d’un journaliste

5/6

Dominique Strauss-Kahn n’a pas fait dans la demi-mesure. Agacé par la question d’un journaliste sur la situation de la présidentielle française, l’ancien directeur du FMI a pris le micro du journaliste, l’a brisé en deux, avant de le jeter.

Et encore le même jeune journaliste, menacé par un pro-régime cubain

6/6

Décidément, Hugo Clément est souvent pris pour cible. Le 3 février dernier, il a visiblement énervé le directeur d'une association pro-régime cubain mardi 3 février lors de la venue de Raul Castro à Paris. Le jeune journaliste en a fait les frais. Voyant que son interlocuteur était agacé par ses questions, il a fait remarquer qu'"On est pas à Cuba ici", ce à quoi l'homme a répondu : "Vous avez de la chance qu'on ne soit pas à Cuba", "Vous seriez morts !" a même ajouté un autre.