La famille de Yazid, l'homme qui a perdu la vie ce jeudi dans un accident de la route causé par des policiers ivres, sont sous le choc.

Les proches de Yazid, un père de famille de 3 enfants, percuté jeudi matin par deux policiers alcoolisés, réclament justice.

Hacen, le beau-frère de la victime âgée de 40 ans, s’indigne au micro de RTL : "Des policiers sous alcool qui tuent un père qui a trois enfants, c’est grave. Personne n’est au-dessus de la loi. Il faut que justice soit faite. On va se battre, on ne va pas lâcher l’affaire". Hacen confie également que dès l’enterrement de Yazid passé, la famille portera plainte contre les deux policiers.

"La police est censée nous protéger"

La femme de Yazid, qui doit désormais élever seule ces trois enfants de 7, 9 et 11 ans, exprime son chagrin et son incompréhension : "Jusqu'à maintenant, je n’arrive pas à accepter. La police est censée nous protéger et ne pas prendre la vie d’une personne. J’ai envie qu’ils payent surtout. Ils ont pris la vie du père de mes enfants. Mon mari, c’est mon frère, c’est tout pour moi. Je ne sais pas comment je vais faire sans lui. Je ne peux pas vivre sans lui", a-t-elle confié

Un taux d’alcoolémie de 2,13 grammes

Les deux policiers n'étaient pas en service et étaient alcoolisés au moment où ils ont percuté la victime. Le conducteur présentait une alcoolémie de 2,13 grammes d’alcool dans le sang, soit quatre fois le taux légal. Ils appartiennent à la brigade de répression du banditisme, dans la sous-direction de la PJ de Saint-Denis. 

Les policiers sortaient d'une boîte de nuit et ont grillé un feu à bord d'une voiture de police et auraient refusé le contrôle d'alcoolémie. La victime a été éjectée sous la violence du choc de sa camionnette et est décédée sur le coup.

Publicité
Dans un communiqué publié jeudi, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a promis l’intransigeance : "Si l’enquête judiciaire confirme les premières constatations er révèle un comportement fautif et inadmissible des policiers, ils feront l’objet de sanctions disciplinaires d’une très grande sévérité, indépendamment des poursuites pénales ". En attendant les conclusions de l'enquête, les deux agents ont été suspendus.  

Vidéo sur le même thème : Paris : deux policiers ivres provoquent un accident mortel 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité