L’enquête sur la disparition de Maëlys a pris un nouveau tournant dimanche soir, après la mise en examen d’un homme dans le cadre de l’affaire. Planet fait le point sur l'identité du suspect.

Maëlys, 9 ans, a disparu dans la nuit du 26 août au 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère), alors qu’elle assistait à un mariage avec sa famille. Un homme de 34 ans, Nordahl Lelandais, a été mis en examen dimanche soir pour "enlèvement et séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans", a annoncé le procureur de Grenoble. Il a été placé en détention provisoire.

L’homme est actuellement sans emploi et vit habituellement de petits boulots, a indiqué Le Dauphiné Libéré. Depuis plusieurs mois, Nordahl Lelandais, est en arrêt maladie à cause d'une hérnie discale. Célibataire, il habite chez ses parents à Domessin, en Savoie, et est bien connu des habitants de la commune voisine de Pont-de-Beauvoisin, comme l’a précisé Europe 1.

Il a notamment été militaire et aurait été réformé. Il est surtout connu en tant que dresseur de chiens renifleurs. En 2009, il a été condamné à un an de prison ferme pour l'incendie d'un restaurant à Paladru (Isère), commis en 2008, comme l'a précisé Le Dauphiné.

Les voisins de Nordahl Lelandais, intérrogés lundi par Europe 1, se sont dits "surpris" de la mise en examen du trentenaire qu'ils qualifient de personne "sympatique".

Sa mère conteste sa mise en examen

De son côté, la mère du suspect récuse le fait que son fils puisse être coupable de l’enlèvement : "À aucun moment il pourrait faire une chose pareille, c’est pas possible (…) Je n’ai pas fait un monstre, ça n’a jamais été un monstre. Non, c’est pas un monstre. C’est un garçon gentil qui ne ferait pas de mal à personne.", a-t-elle affirmé à RTL, avant d'ajouter : "On s’acharne sur lui parce qu’il faut trouver un coupable, il faut trouver quelqu’un. C’est pas lui. Il n’est pas capable de faire ça".

Publicité
Pour rappel, Le suspect avait déjà été entendu par les enquêteurs la semaine dernière avant d’être relâché. Il avait été invité au dernier moment au mariage où Maëlys a disparu. Des traces d’ADN de Maëlys ont été retrouvées sur le tableau de bord de sa voiture. Le suspect a reconnu lundi que la fillette "était entrée dans le véhicule avec un petit garçon, sur la banquette arrière, pour voir si son chien était dans le coffre", a indiqué son avocat, Me Bernard Méraud. Pour le moment, l’identité du petit garçon n’est pas connue.

Vidéo sur le même thème : Un suspect accusé d’avoir enlevé la petite Maëlys



Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité