Domino’s pizza a récemment été piraté par des hackers qui ont dérobé les données personnelles de nombreux clients. En échange des informations volées, les cyber-délinquants ont exigé 30 000 euros de rançon qui devaient être versés avant lundi soir. Le distributeur de pizzas a refusé.

©CC Wikimédia

Les prochaines pizzas de chez Domino’s Pizza auront un goût particulier pour quelques 650 000 clients Français et Belges. La fameuse chaîne de pizza a subi un piratage informatique le 9 juin dernier. Les cyber-pirates, agissant sous le nom de Rex Mundi, réclamaient 30 000 euros qui devaient être versés avant ce lundi soir. Le distributeur a refusé de payer.

Le groupe Rex Mundi (Roi du Monde, en latin) n’en est pas à son coup d’essai. Ainsi que le précise Le Figaro, il s’agit d’un groupe spécialisé dans "le chantage sur le web". Ils se sont fait connaitre en s’attaquant notamment à la banque Dexia et à Numéricable.

Ces professionnels du piratage 2.0 ont un mode opératoire simple : ils dérobent des informations concernant les clients, tels que le nom, le prénom, l’adresse, la ville, le numéro de téléphone, l’adresse mail et encore le mot de passe des comptes des clients. Ils demandent ensuite une forte somme d’argent en contrepartie. Cette fois-ci, aucune donnée bancaire n’a été dérobée car la société de pizza n’offre pas à ses clients la possibilité de payer en ligne. Une aubaine (si l’on peut dire) pour les habitués de la société.

Des clients informés par les hackers en personne

"Si vous êtes un client de Domino's Pizza, sachez que nous leur avons proposé de ne pas publier vos données en échange de 30.000 euros", a tweeté Rex Mundi à l’adresse des clients de Domino’s pizza. Les délinquants ont ensuite posté un second tweet où ils précisaient avoir fixé le versement de la rançon à 20 heures dernier délai. Ces deux messages ont été immédiatement supprimés.

Publicité
Si les clients ont d'abord été informés du vol par les hackers en personne, Domino's pizza a publié quatre tweets le 13 juin dernier explicant la situation. Le distributeur de pizza a ensuite envoyé un mail à ses clients afin de les rassurer : "sachez que des experts ont immédiatement audité notre système ce qui nous a permis de renforcer la sécurité de vos données", peut-on lire. En outre, ils rappellent que les "données bancaires ne sont pas concernées par cette attaque informatique puisque le site n'accepte par les paiements en ligne".

La compagnie qui assure être "plus que jamais déterminée à ne pas répondre au chantage de quelque organisation criminelle que ce soit" a décidé de porter plainte.

Vidéo sur le même thème : pourquoi le piratage ne cesse de progresser ?

mots-clés : Piratage, Banque, Payer, Refuse, Poste

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet