Depuis quelques semaines, les forces de police multiplient les terribles découvertes terribles en arpentant la Seine. Parfois, ils retrouvent même des restes humains.
(Illustration)AFP

Corps retrouvés dans la Seine : une nouvelle dépouille repêchée

Un de plus. Le 24 janvier 2019, un corps a été repêché dans la Seine entre les ponts d’Iéna et de Bir Hakeim, révèle par Le Parisien. Le quotidien raconte que ce sont deux passants qui ont alerté les secours."On a vu une masse flotter qui ressemblait à un homme", témoigne l’une des deux personnes.

Le cadavre a d’abord été remonté par les pompiers plongeurs, puis la Brigade fluviale est intervenue. Après avoir procédé à des prélèvements d’eau à l’endroit où le corps a été retrouvé, ces derniers ont transporté la victime à l’Institut médico-légal.

Publicité

Sans papier pour identifier la dépouille, la police a tout de même réussi par déterminer qu'il s'agissait d'un jeune homme de 25 ans et de nationalité polonaise. Il portait sur lui "des chaussures Ralph Lauren, un chapelet et un pendentif de la Vierge", déclare une source policière. Non sans ajouter que la victime comptait une multitude de blessures, à savoir une coupure sur l’index, une profonde entaille sur le crâne, sur le flanc, des hématomes. Pourtant le cadavre ne présente "aucune trace de lutte".

Publicité

Corps retrouvés dans la Seine : deux autres personnes retrouvées mortes

Aussi macabre que puisse être cette découverte, ce n’est pourtant pas le premier corps que la police retrouve : il s’agit du troisième en deux semaines.

En effet, le 10 janvier dernier, un corps sans vie a été repêché à côté du pont de la Concorde, à quelques mètres du port des Champs-Elysées.

Publicité

Cette fois, la brigade criminelle a été saisie, puisque la victime a été retrouvée les poings liés dans le dos "avec du fil électrique ou du fil de barbelé", indique Le Parisien. A ce jour, l’enquête est toujours en cours.

Puis, jeudi matin, une femme a été récupérée dans la Seine par les policiers plongeurs, après avoir été repérée par des promeneurs. Inanimée, mais toujours en vie, elle a été transportée d’urgence à l’Hôpital Necker dans le XVème arrondissement. Elle y est décédée dans l’après-midi.  Le commissariat du IVe arrondissement s’est saisi de l’enquête, mais la piste du suicide est privilégiée.