Hôpitaux saturés, taux d'incidence qui explose... Pour tenter de freiner la vague épidémique qui écrase l'Île-de-France et les autres départements, les autorités se montrent de plus en plus sévères avec les contrevenants du confinement.
Covid : les départements où les contrôles se multiplient

Le diaporama indique les départements où les contrôles se renforcent ces derniers jours (Source : Le Figaro)

En région parisienne, c'est un total de 4500 policiers et gendarmes qui ont été déployés tout le long du week-end des 27-28 mars, indique BFMTV ce lundi 29 mars.

De son côté, la Préfecture de Police souligne le bilan de ce week-end plutôt ensoleillé, via Twitter... Qui a en a poussé quelques uns à braver les consignes sanitaires.

Au total, près de 18 000 citoyens ont fait l'objet d'un contrôle. Ces procédures ont donné lieu à 954 "verbalisations pour non-port du masque" et 2243 amendes ont été dressées "pour défault d'attestation".

Ces chiffres témoignent en fait d'un réel tour de vis des forces de l'ordre dans un contexte de flambée épidémique à Paris et ses alentours. Selon le quotidien national Le Figaro, "les verbalisations ont bondi de 10% dès vendredi". 

[social_embed:twitter.com/prefpolice/status/1376499100137455622?s=20]

Plus de 3000 verbalisations dressées en Ile-de-France durant le week-end

Ce renforcement du dispositif policier et des sanctions s'inscrit sans doute dans la volonté du gouvernement de se montrer intraitable. Vendredi dernier, Jean Castex, en visite dans un hôpital de la Seine-et-Marne, avait appelé les Français à "se serrer les coudes et à respecter plus que jamais toutes les règles face à la troisième vague". 

Dimanche, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, se félicitait que "le trafic ait été réduit de 25% à 30% dans les zones rouges du fait même des contrôles".  

Du côté des services de police, on assure que l'on sait se montrer sévère tout en sachant faire preuve de compréhension et de bon sens. Contacté par le quotidien national, "un cadre" explique ainsi que "la sanction doit tomber quand la mauvaise foi est établie" mais précise aussi que "le discernement reste la règle". 

Toujours selon Le Figaro, près de 40 000 personnes ont été verbalisées durant le week-end dont près de la moitiée dans les seuls dix-neuf départements confinés.

Le beau temps et les températures estivales attendus dans les prochains jours, notamment en Île-de-France, ne devraient pas vraiment pas faciliter la tâche des forces de l'ordre.

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.