Alors que l'épidémie de coronavirus continue de se propager à travers le monde, des scientifiques chinois ont fait de nouvelles découvertes inquiétantes. Le temps d'incubation pourrait être beaucoup plus long que ce qu'on croyait.
Coronavirus : de nouvelles découvertes inquiétantesIstock

Deux mois après son apparition, le coronavirus continue de poser question. 1100 personnes sont décédées en Chine après avoir été contaminées par le virus qui vient d’être renommé Covid-19. Les chercheurs chinois annoncent avoir fait de nouvelles découvertes, dans un article scientifique qui n’a pas encore été publié mais qui est cité par Le Figaro. Les auteurs ont effectué des analyses à partir des dossiers de 1 099 malades, soignés dans des hôpitaux différents. Et leurs résultats sont inquiétants.

Coronavirus : une période d’incubation bien plus longue que prévue

Alors que depuis le début de l’épidémie, la période d’incubation moyenne des personnes infectées est établie à 14 jours au maximum, elle serait en réalité bien plus importante. Après avoir analysé l’ensemble des dossiers, les chercheurs chinois estiment que la période d’incubation peut s’étendre jusqu’à 24 jours. Si cette hypothèse est confirmée, alors la durée de la quarantaine devra être étendue à 24 jours, au lieu des 14 jours mis en place actuellement. Comme l’explique Le Figaro, deux données viennent nuancer cette hypothèse : il est difficile de connaître précisément le jour où une personne a croisé un malade et certains contaminés ont eu une période d’incubation beaucoup plus courte, d’environ trois jours.

Grâce à cette étude, les experts chinois avaient déjà découvert que le virus pouvait se transmettre par les selles des malades. Mais une troisième donnée vient encore plus les inquiéter : la présence de fièvre n’est pas automatique chez les personnes contaminées. Si 88% des malades présentent effectivement de la fièvre, ce ne serait pas le cas pour le reste des personnes touchées. De quoi remettre en question le dispositif de dépistage, qui repose notamment sur une prise régulière de température. Enfin, deux malades sur trois ne présenteraient pas non plus de toux, qui est encore un des symptômes évoqués par les autorités sanitaires. Interrogé par Reuters, le professeur Zhong Nanshan, à la tête d’un groupe d’experts chinois, a déclaré : "J’espère que cette épidémie sera terminée en avril, le gros problème, c’est que nous ne savons pas pourquoi c’est si contagieux". Lors d’une prise de parole mardi 11 février, les experts de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ne se sont pas montrés plus encourageants.

Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au grand jeu concours.

Vidéo : Quel est le nouveau nom du coronavirus ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.