L'année 2019 réserve de belles surprises en matière de combinaisons jours fériés et congés payés. Découvrez comment les maximiser pour travailler toujours moins.
Istock

Printemps : 23 jours en 12 congés payés

Poser moins de jours de congés payés, pour travailler encore moins. C’est possible. En 2019, si vous ne travaillez pas les week-ends, vous allez être particulièrement gâtés puisqu’un seul tombe pendant ces deux jours. Il s’agit du 14 juillet qui tombe un dimanche en 2019.

Publicité

Vous pouvez ainsi d’ores et déjà vous imaginer un petit périple au printemps, entre le 22 avril et le 10 mai. Cette période, comme le rappelle Voyages Pirates, comporte trois jours fériés : le lundi de Pentecôte qui tombe le 22 avril, les mercredis 1et et 8 mai. Résultat, en posant simplement douze jours de congés payés vous pourrez profiter de plus de trois semaines de vacances.

Publicité

Et si jamais votre boss vous refuse ces vacances, il ou elle sera peut-être plus enclin à vous autoriser le pont de l’Ascension qui tombe le jeudi 30 mai.

A lire aussi : Prime de Noël, gaz… Ces cadeaux de fin d’année que vous n’attendiez plus