La circulation alternée mise en place lundi à Paris et dans sa proche couronne n'a pas été reconduite par le gouvernement et a semble-t-il porté ses fruits. Grâce à cette mesure, le taux de pollution aux particules fines a chuté mais pas que. Plus de détails.
©AFPAFP

© AFP

Au lendemain de cette journée de circulation alternée inédite depuis 1997, l’heure est bilan. Mis en place dans Paris et 22 communes de sa proche couronne, ce dispositif anti-pollution a visiblement été à la hauteur des attentes du gouvernement puisque celui-ci n’a pas souhaité reconduire l’opération ce mardi. Dans un communiqué de presse diffusé dès lundi soir, la préfecture de police de Paris a en effet détaillé les "effets bénéfiques" de cette mesure. Selon ses chiffres, les bouchons enregistrés au cours de la journée dans Paris ont diminué de 25% d’une manière générale et de 25% à 30% sur les voies d’accès à celle-ci selon les axes. Les ralentissements constatés aux portes de la capitale ont, quant à eux, chuté de 60% au plus fort de la matinée. De son côté, le Centre nation d’information routière a relevé 134 km d’embouteillage le matin aux heures de pointe, soit "deux fois moins que d’habitude".

Plus de 5 000 PV dressés dans la journée

Fort de ces chiffres, Philippe Martin, le ministre des Transports a tenu à saluer le "civisme et la coopération des Franciliens". Mais si la plupart d’entre eux se sont pliés bon gré mal gré aux restrictions de circulations, nombre d’entre eux ont également essayé de passer entre les mailles du filet. Selon le dernier bilan établi, 5 122 infractions pour non-respect de la circulation alternée ont ainsi été relevées et 51 véhicules ont été immobilisés par les quelque 700 policiers mobilisés pour l’opération.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !