Qui peut rouler, qui bénéficie d'une dérogation, que risquent les conducteurs des véhicules en infraction et quelles mesures de compensation ont été mises en place ? Planet.fr fait le point sur la circulation alternée imposée ce lundi aux automobilistes à Paris et en proche banlieue.

A cause du pic de pollution enregistré depuis plusieurs jours en Ile-de-France, le gouvernement a décidé d’appliquer une mesure inédite depuis 1997 : la circulation alternée. Ainsi, depuis 5h30 ce lundi matin, seuls les véhicules portant un numéro de plaque d’immatriculation impaire peuvent circuler à Paris et dans sa petite couronne. A noter : les deux-roues sont également concernés et tous les poids lourds sont interdits. En revanche, les véhicules hybrides, électriques ainsi que les voitures avec au moins trois personnes à leur bord, les taxis, les ambulances, la camions frigorifiques, les voitures-écoles et les véhicules des titulaires de la carte professionnelle des journalistes ou des représentants de commerce sont autorisés à rouler quelque soit leur numéro de plaque.

Quelles villes sont concernées ?La circulation alternée s’applique ce lundi dans Paris et dans 22 communes de sa proche banlieue. Dans les Hauts-de-Seine, sont ainsi concernées : Montrouge, Malakoff, Vanves, Issy-les-Moulineaux, Boulogne-Billancourt, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret et Clichy. Dans le Val-de-Marne, sont visées : Vincennes, Saint-Mandé, Charenton-le-Pont, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre et Gentilly. Enfin, en Seine-Saint-Denis cette mesure s’applique à Saint-Ouen, Pantin, Le-Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Bagnolet, Montreuil, Aubervilliers et Saint-Denis.

Les sanctions prévuesUne soixantaine de points de contrôles ont été mis en place dans les villes concernées et quelque 700 policiers sont mobilisés pour veiller à ce que la circulation alternée soit respectée. Les conducteurs qui ne respecteront pas cette mesure s’exposent à une amende de 22 euros si elle est réglée immédiatement ou de 35 euros si elle est réglée trois jours après. Quant aux automobilistes ou motards qui, une fois arrêtés par la police, refuseraient de faire demi-tour pour aller garer leur véhicule, la réglementation prévoit que leur voiture ou moto soit immobilisée sur-le-champ.

Les mesures compensatoiresOutre les sanctions, le gouvernement a également prévu toute une série de mesures pour faciliter la tâche à ceux qui ont dû laisser leur véhicule chez eux. Gratuits tout le weekend dernier, les transports en commun le sont encore ce lundi. Le stationnement résidentiel est par ailleurs gratuit pour les Parisiens ainsi que la location de courte durée des vélib’ et la première heure d’utilisation d’Autolib’ pour les abonnés.

Quant à savoir si la circulation alternée sera toujours applicable mardi, l’information devrait être communiquée par le gouvernement dans la journée, au vue de l’évolution du pic de pollution aux particules fines.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !