Chenilles processionnaires : les bons gestes à adopter pour se protéger
Depuis quelques jours, plusieurs départements de l'Hexagone font face à une invasion de chenilles processionnaires. Ces petites bêtes peuvent provoquer des démangeaisons et des éruptions cutanées très désagréables. Voici ce que vous devez faire si vous en trouvez dans votre jardin.

Le diaporama indique quelques conseils à adopter si votre jardin est envahi par des chenilles processionnaires. Source : Agence régionale de santé du Grand Est. 

Après les frelons et les moustiques tigres, dont Planet vous parlait récemment, voici une nouvelle menace qui pourrait bien gâcher vos prochaines séances de bronzage. 

Cette fois-ci, le danger vient de la chenille processionnaire. Avant de se transformer en un joli papillon, ce petit animal prend la forme d'une sorte de petit ver couvert de poils. Ces derniers sont très urticants. S'ils entrent en contact avec notre peau, une réaction se produit quasi instantanément. 

Chenilles processionnaires : quels sont les risques pour l'homme ?

Des boutons s'accompagnant de fortes démangeaisons vont alors apparaître, explique LCI. Ces larves de papillons sont cependant capables de provoquer des dommages bien plus importants que la simple envie de se gratter. "Ces chenilles peuvent créer des problèmes respiratoires", prévient ainsi la chaîne d'information en continu. 

Pour le moment, l'alerte aux chenilles processionnaires a principalement été déclenchée dans la région Grand Est. Les départements de la Moselle et de la Lorraine sont les plus touchés. Les futurs papillons y impactent parfois fortement la vie des habitants. Dans la commune de Faulquemont (Moselle), une école a été contrainte de fermer le 18 juin dernier tant le risque était important, relate encore LCI

La menace peut durer plusieurs mois même si les insectes ne sont plus là. "Les poils restent présents et peuvent encore poser des problèmes plusieurs années après le départ des chenilles", prévient ainsi l'Agence Régionale de Santé du Grand Est. 

Votre jardin est envahi de chenilles ? Découvrez quels sont les bons réflexes à adopter dans notre diaporama ci-dessus.

Laver les fruits et les légumes de votre jardin

1/6
Laver les fruits et les légumes de votre jardin

Si vous possédez un potager, prenez soin de bien nettoyer le fruit de votre récolte avant de le consommer. Des poils de chenilles sont en effet susceptibles de se trouver à la surface de vos tomates. 

Ne faites pas sécher votre linge dehors

2/6
Ne faites pas sécher votre linge dehors

Les poils urticants des chenilles processionnaires peuvent très facilement voler dans l'air. Certains d'entre eux risquent donc se déposer sur vos vêtements qui sèchent. Lorsque vous les enfilerez, le risque de se faire piquer sera très important. Ce conseil s'applique également pour les masques contre la Covid-19.

Faites attention lorsque vous tondez votre pelouse

3/6
Faites attention lorsque vous tondez votre pelouse

Le souffle dégagé par votre tondeuse à gazon risque de faire voler les poils des chenilles. Prenez donc garde lors de vos séances de jardinage. Le port de gant peut être un bon moyen de protection.

Surveillez vos enfants

4/6
Surveillez vos enfants

Lorsque vos bambins s'amusent dans votre jardin, gardez un oeil sur eux. Veillez notamment à ce qu'ils ne se trouvent pas à proximité d'un nid de chenilles. 

Voir la suite du diaporama

Ne vous frottez pas les yeux

5/6
Ne vous frottez pas les yeux

Si vous pensez avoir été en contact avec les poils urticants des chenilles, ne vous touchez surtout pas les yeux. Cele ne fera qu'aggraver les choses. Même si la démangeaison est importante, ne cédez pas à la tentation de vous gratter. 

Portez des vêtements amples

6/6
Portez des vêtements amples

Afin d'éviter les piqûres, la meilleure solution est de couvrir au maximum votre peau. En été, cela peut néanmoins être un peu contraignant du fait des fortes chaleurs.