Le chauffeur de bus agressé à Bayonne par plusieurs jeunes est aujourd'hui en état de mort cérébrale. Sa femme et ses filles ont fait part de leur désir de vengeance sur RTL.
Chauffeur de bus agressé à Bayonne : sa femme désire le vengerIstock

C'est une ville entière qui est endeuillée. Philippe, un chauffeur de bus, a été agressé le dimanche 5 juillet 2020 à Bayonne par des jeunes, rappelle RTL. Il leur a simplement refusé l'accès car le groupe n'avait pas de titres de transport et ne portait pas de masques. Visiblement, cela ne leur a pas plu, puisqu'ils l'ont frappé sans relâche.

Trois jours plus tard, Philippe se trouve en état de mort cérébrale. Ce mercredi 8 juillet 2020, Vincent Serrano, un journaliste de RTL est allé à la rencontre de la famille du chauffeur de bus qui semble partagée entre désir de justice et soif de vengeance.

"À ces personnes-là qui ont retiré la vie de mon père, la vie de ma mère, notre vie à nous, qu'elles payent, mais fort. J'ai envie qu'elles souffrent. Je veux qu'elles ressentent ce qu'on ressent là maintenant", a confié la fille de la victime en ajoutant : "La tristesse commence à nous donner de la force. On a envie de taper du poing sur la table. Là où papa s'est fait battre il n'y a pas eu d'humanité. Maintenant il y a de l'humanité, de la force, du courage, des qualités de mon papa j'ai envie de dire".

Une marche blanche est prévue à l'égard du chauffeur agressé

Effectivement, en guise de soutien à l'égard de Philippe, les trams et bus de Montpellier s'arrêteront pendant une minute. Ce geste solidaire doit avoir lieu ce mercredi 8 juillet à 19h30. De plus, une marche blanche est aussi prévue. "J'ai dit à Philippe à l'oreille hier soir : 'Je vais te venger avec la justice'. Cette promesse je vais la tenir, j'ai la force et on va se battre", a finalement conclu la femme du chauffeur.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.