Un conseiller municipal, soutien d'Eric Ciotti, perçoit ses indemnités sans même se rendre aux séances. Loin de nier les faits, l'élu assume...
AFP

Cet élu fantôme proche d’Eric Ciotti payé très cher : 68 000 euros en quatre ans

68 000 euros sans siéger… C’est ce qu’a perçu Joseph Calza, conseiller municipal de la ville de Nice, sur les quatre dernières années. Cet élu, proche du député Les Républicains (LR) Eric Ciotti, ne se rend plus aux séances municipales et métropolitaines. Pour autant, il n'a pas renoncé à ses indemnités, rapporte Nice Matin.

La révélation intervient sur fond de guerre politique locale opposant Eric Ciotti et Christian Estrosi pour prendre la tête de la fédération LR des Alpes-Maritime. L’auteur Gaël Nofri, lui-même conseiller municipal et métropolitain, est un proche du maire de Nice, Christian Estrosi. L’élu, ex-FN, dénonce par communiqué un "gaspillage de deniers publics" réalisé au profit du proche d’Eric Ciotti.

Selon lui, Joseph Calza, appartenant au groupe divers-droite d’opposition au maire, "n'a pas, depuis quatre ans, remis les pieds au conseil municipal, au conseil métropolitain ou dans [une quelconque commission]. Dans le même temps, cet individu continue de percevoir tous les mois 1.427,86 euros d'indemnités prélevées sur les deniers du contribuable".

A lire aussi : Des nuits d’hôtels luxueuses pour Christian Estrosi

Cet élu fantôme proche d’Eric Ciotti payé très cher : une leçon d’honnêteté "cocasse"

Le conseiller municipal Joseph Calza assume avec ironie dans les colonnes du journal local : "Recevoir des leçons d'honnêteté de quelqu'un qui, si je ne me trompe, a lui-même avoué avoir bénéficié d'un emploi fictif au FN, c'est cocasse !". Il ajoute ensuite : "Je ne viens pas au conseil municipal. Pour se faire couper le micro par Christian Estrosi au bout de trente secondes à quoi ça sert ? Si c'est juste pour chauffer le fauteuil, je préfère m'abstenir !"

Si l’élu de la ville de Nice concède ne pas se rendre aux séances, il tient tout de même à justifier son travail et les 68 000 euros d’indemnités perçues jusqu’alors : "J'étudie tous les dossiers, je fais des interventions directement auprès des services, par mail ou grâce au 3906 (service téléphonique de la Ville, ndlr) pour signaler des désordres [...]."

Joseph Calza, élu de la ville de Nice depuis 1977, met aussi en avant le fait qu’il n’a "jamais utilisé une voiture de fonction" ou qu’il ne s’est "jamais fait rembourser un déjeuner". Il conclut à Nice Matin en soulignant une attaque purement politique due à sa loyauté envers Eric Ciotti : "Moi, je suis Républicain et je le reste. Et le seul LR ici, pour moi, c'est Ciotti. Je le soutiens et tant pis si ça dérange des dindons en service commandé !"

Vidéo : Un proche d'Eric Ciotti perçoit de généreuses indemnités sans siéger

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.