La France, le "pays qui tue ses bébés" comme l'appelle la presse ? De nombreux infanticides ont effectivement eu lieu dans l'Hexagone. Retour sur ces femmes qui ont mis fin à la vie de leurs enfants.
Jean-Louis et Véronique CourjaultAFP

Ces mères qui tuent leurs enfants : la sordide affaire Fiona

En mai 2013, Cécile Bourgeon signale la disparition de sa fille, Fiona. L’enfant a cinq ans et se serait volatilisé dans l’un des parcs de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). La mère, âgée de 25 ans explique s’être assoupie dans les herbes avant d’avoir perdu de vue sa fille aînée. Après d’intenses recherches pendant plusieurs mois, les enquêteurs soupçonnent la mère et son nouveau compagnon, dont elle est enceinte, d’avoir joué un rôle dans la disparition de Fiona.

"Il lui a mis une claque au visage", concède Cécile Bourgeon le 24 septembre 2013, après avoir été interpellée par les forces de police. Son compagnon de l’époque, Berkane Makhlouf, dément. "Elle s’est étouffée avec son vomi", assure-t-il alors, comme le rappelle Le Parisien, qui ne manque pas de préciser que le couple était en proie à la toxicomanie. Ils avouent par la suite avoir créé de toute pièce le récit raconté aux enquêteurs et avoir enterré le corps près du lac d’Aydat (Puy-de-Dôme). Ni Cécile Bourgeon ni Berkane Makhlouf ne parviennent à se rappeler précisément de l’endroit où ils ont abandonné la dépouille.

Ils sont tous les deux mis en examen et incarcérés pour "coups mortels aggravés", Berkane Makhlouf ayant lui aussi accusé la mère de Fiona de violence. Début 2018, Cécile Bourgeon a été condamnée à 20 ans de prison mais la Cour de cassation a annulé la décision le mercredi 20 février 2019 en raison d’un vice de procédure, souligne LCI. Cette dernière, qui a purgé la peine de cinq ans prononcée en première instance comparaîtra donc à son troisième procès libre.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.