En Belgique, un adolescent qui jouait sur la plage a été enseveli alors qu'il creusait un tunnel dans le sable. Transporté à l'hôpital, son état est aujourd'hui critique.
© Getty / Illustration

Un jeu d'enfant qui s'est transformé en drame. Alors que samedi dernier, un adolescent belge s'amusait à creuser un tunnel sur la plage, il s'est retrouvé prisonnier dans le sable. Comme de nombreux vacanciers, ses parents et lui étaient venus profiter du beau temps à Oostduinkerke, dans la commune Flamande de Coxyde (Belgique).

Après avoir creusé deux trous à proximité des dunes, le jeune homme de 14 ans armé d'une pelle et d'un seau avait décidé de les relier à l'aide d'un tunnel. Un tunnel de plus d'un mètre de profondeur qui se serait effondré sur lui alors que ses parents étaient absents au moment des faits.

À lire aussi - Russie : une mystérieuse créature s'échoue sur une plage

Entre la vie et la mort

L'évènement suscite l'incompréhension des sauveteurs. La plage était pleine de monde et pourtant personne ne s'est aperçu de la détresse du jeune garçon. "Il faisait grand beau temps et il y avait des gens partout, je ne comprends pas comment personne n’a rien vu", a confié un sauveteur anonyme au quotidien La Dernière Heure

"Entre 12 et 15 minutes", c'est le temps qu'aurait passé l'adolescent sous le sable, privé d'oxygène. Une fois évacué par les sauveteurs, le garçon a été réanimé sur place et transporté d'urgence à l'hôpital de Furnes, avant d'être transféré dans un second hôpital. Actuellement, le jeune Wallon est dans un état critique. Toujours selon le quotidien belge, son cas serait même jugé "désespéré".

Vidéo sur le même thème: Australie : l'hélicoptère d'une chaîne de télévision sauve la vie de plusieurs surfeurs d'une attaque de requin

Vidéo : Australie : l'hélicoptère d'une chaîne de télévision sauve la vie de plusieurs surfeurs d'une attaque de requin

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.