Les parents du jeune Loan, tout juste âgé de 4 mois, sont passés aux aveux ce dimanche. Le corps du nourrisson a été retrouvé près d'un étang de Saint-Sulpice-les-Champs (Creuse).
© CC (illustration)

Les parents sont finalement passés aux aveux quelques jours après la disparition de leur petit Loan, 4 mois, a révélé Le Parisien. Revenant sur ses déclarations ce dimanche lors de sa garde à vue, le couple a effectivement reconnu que l'enlèvement de Chénérailles (Creuse) n'avait jamais eu lieu.

Ils l'avaient enveloppé dans un sacChristelle Mourlon et Cédric Danjeux avait signalé la disparition de leur fils, mercredi soir auprès de la gendarmerie de Chénérailles. Dans leur première déclaration, ces derniers faisaient état d'un mystérieux ravisseur ayant enlevé le bébé dans son cosy, lui-même dans le véhicule familial, alors qu'ils jouaient à la pétanque. Placés en garde à vue en raison d'incohérences dans leurs différentes dépositions, les jeunes parents ont été entendus séparément.

Ils "ont fini par reconnaître que l'enfant avait été victime de violences plusieurs jours avant qu'ils ne signalent sa disparition", a déclaré Sébastien Farges, procureur de la République, lors d'une conférence de presse. Une "punition qui a mal tourné, aux conséquences inattendues et non souhaitées", serait la cause du décès du nourrisson dont le corps a été retrouvé, ce dimanche, près d'un étang de Saint-Sulpice-les-Champs. Ce sont les parents, eux-mêmes, qui ont guidé les enquêteurs sur les lieux. Suite à la mort de leur bébé, ils l'avaient enveloppé dans un sac avant de l'enterrer et de rentrer chez eux pour mettre en place un scénario.

A lire aussi :Bébé disparu dans la Creuse : il aurait été enlevé sous les yeux de ses parents

Une autopsie est en coursLe procureur s'est refusé à admettre une "punition", a rapporté Le Parisien. Il évoque plutôt une possible "exaspération" des parents vis-à-vis d'un nourrisson "extrêmement solliciteur" au vue de ses problèmes de santé et notamment d'une malformation cardiaque dont il avait été opérée en juillet dernier. Selon lui, le bébé serait mort "bien avant mercredi", suite à des faits de violences reconnus par le père. Le Pôle criminel de Limoges (Haute-Vienne) a été saisi de l'affaire. Une autopsie du jeune Loan est en cours afin de trouver de possibles traces de violences antérieures.

Vidéo sur le même thème : Creuse: le bébé disparu retrouvé mort, les parents passent aux aveux

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !