Les enquêteurs ont déjà pu établir un profil de l'homme qui a attaqué des militaires vendredi dans le Carrousel du Louvre. Le point sur les derniers éléments connus. 
©AFP

Le procureur de la République de Paris, François Molins, a donné une conférence de presse vendredi soir, quelques heures après une attaque contre des militaires dans le Carrousel du musée du Louvre. 

Un homme vêtu d'un T-shirt noir à tête de mort et "armé d'une machette dans chaque main, bras levés et pliés derrière la tête (…) s'est précipité sur eux en criant 'Allah Akbar'" et a "frappé à la tête un premier militaire", a rappelé le procureur. Un second militaire a ensuite ouvert le feu à quatre reprises, blessant grièvement le suspect au ventre. Ce dernier a été hospitalisé et son pronostic vital était "très engagé", a précisé le procureur de Paris vendredi soir, cité par L'Express.

Un jeune Egyptien de 29 ans

Grâce notamment à son téléphone, les enquêteurs ont pu en découvrir un peu plus sur son profil. Le suspect est un jeune Egyptien de 29 ans diplômé en droit et qui occupait un poste de commercial dans une entreprise de développement environnemental aux Emirats arabes unis. Il était arrivé en France depuis une semaine en provenance de Dubaï. Il avait fait une demande de visa touristique au consulat de France de Dubaï le 30 octobre dernier.

Le touriste égyptien s'était installé dans un hôtel du très chic VIIIe arrondissement de Paris, près des Champs-Elysées. Les autorités ont retrouvé dans sa chambre plusieurs effets personnels mais rien n'indiquait qu'il y a eu allégeance à une organisation terroriste, selon le site d'information.  

L'enquête doit à présent déterminer s'il a agi seul, spontanément ou sur instruction.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :