Difficile d'appréhender cette arnaque. Une femme a vidé les rayons d'une grande boutique de luxe en faisant croire qu'elle était enceinte, voici comment elle a procédé.

Arnaque au faux ventre de grossesse : 450 euros d’objets cachés dans un bol en inox

Un faux ventre et le tour est joué. Ce lundi 22 avril, à Grenoble, une femme a été interpellée par les agents de sécurité des Galeries Lafayette, relate France Bleue Isère. Rien d’anormal en apparence, la jeune femme, âgée de 24 ans avait le ventre arrondi d’une femme enceinte. Il n’a pas fallu longtemps aux policiers pour découvrir son subterfuge.

Ce sont les portiques de sécurité qui ont trahi la suspecte, l’alarme s’est déclenchée au moment où elle a franchi les caisses du grand magasin. Au cours de l’intervention des agents de sécurité, la femme a refusé de se laisser faire, allant jusqu’à cracher sur ceux qui tentaient de l’immobiliser. Un geste de contestation, qui n’a pas empêché les vigiles du magasin de contacter les policiers en renfort. 

Publicité
Publicité

Durant la fouille, les forces de l’ordre sont tombées sur un saladier en inox. Dissimulé sous ses vêtement, l’ustensile servait de ventre factice à la suspecte. Le récipient était surtout le panier de course de la jeune femme : c’est là qu’elle cachait son butin. Le préjudice est estimé à 450 euros.

Arnaque au faux ventre de grossesse : le marché du faux ventre

En 2012, le tabloïd chinois Global Times, relayé par le journal belge La Libre, dénonçait déjà ce genre de pratique. En Chine, des femmes utiliseraient de faux ventres pour accéder plus facilement aux places assises dans les transports en commun mais ce n’est pas tout. Ces fausses grossesses leur permettraient également de garder un emploi ou de cacher leur stérilité.

Contrairement à la suspecte des Galeries Lafayette, il ne s’agit pas de saladiers en inox dans ces cas-là mais d’outils de qualité supérieure. Il se trouve qu’il existe un vrai marché du faux ventre de grossesse. Ces prothèses, généralement fabriquée en gel de silice ou en mousse, se vendent entre 50 et 450 euros sur des sites spécialisés en ligne et sont disponibles en plusieurs tailles selon le stade de la grossesse factice.