Ecouter l'article :

Alexandra de Taddeo et Piotr Pavlenski ont été entendus longuement par les enquêteurs. Lors de sa garde à vue, la jeune femme aurait pris la parole pour se défendre, tandis que son compagnon a préféré garder le silence.
Affaire Griveaux : ce qu'Alexandra de Taddeo a dit aux enquêteursAFP

Piotr Pavlenski et sa compagne Alexandra de Taddeo ont été placés en garde à vue samedi après midi. Leur audition a pris fin lundi dans la journée. L'artiste russe et la jeune femme sont accusés "d'atteinte à l'intimité de la vie privée" et de "diffusion sans l'accord de la personne d'images à caractère sexuel", après une plainte déposée par Benjamin Griveaux, rapporte Libération

Les deux gardés à vue ont été présentés à un juge d'instruction ce mardi 18 février, explique Le Parisien. Deux informations judiciaires ont été ouvertes contre l'artiste russe et l'étudiante. Si Piotr Pavlenski a décidé de garder le silence lors de sa garde à vue, détaille le quotidien, sa compagne Alexandra de Taddeo aurait pris la parole plus longuement. 

L'étudiante de 29 ans aurait bien confirmé être la réceptrice des vidéos à caractère sexuel envoyées par Benjamin Griveaux. Elle aurait même reconnu une liaison avec l'ancien candidat à la mairie de Paris, en 2018, détaille Le Parisien. Si la jeune femme reconnaît avoir gardé les vidéos sur son téléphone, elle affirme ne pas savoir comment celles-ci sont arrivées entre les mains de Piotr Pavlenski. 

Une jeune femme manipulée ? 

Alexandra de Taddeo dément également toute implication dans le processus de diffusion des images sur les réseaux, détaille Le Parisien. Selon le quotidien, elle n'aurait pris connaissance de la diffusion des images qu'après leur publication. Des investigations techniques, à venir, sur le matériel informatique et les téléphones du couple devraient mettre en lumière les circonstances de la publication des images.

La jeune femme, reste, malgré ses déclarations, solidaire de son compagnon. Vendredi, l'artiste russe de 35 ans a tenté de justifier la diffusion des vidéos en attaquant l'"hypocrisie" de Benjamin Griveaux qui plaçait "les valeurs familiales traditionnelles" au centre de sa campagne, détaille Libération

Alexandra de Taddeo, elle, pourrait être manipulée si l'on croit ses parents. Auprès du Parisien, la mère de l'étudiante affirme que sa fille "n'a rien d'une militante politique." "On se demande comment elle peut se retrouver dans cette histoire alors que ce n'est pas du tout son style. Je pense qu'elle a pu être manipulée par Piotr Pavlenski …", conclut-elle.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Benjamin Griveaux abandonne

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.