Cette première catastrophe humanitaire à être couverte par les médias, négligée par Londres malgré un million de morts entre 1845 et 1851, ouvrit la voie à la révolution puis à la République irlandaise.
Sur Arte, « La Grande Famine en Irlande », dernière tragédie avant l’indépendance

ARTE – MARDI 30 NOVEMBRE À 20 H 50 – DOCUMENTAIRE

C’est une tragédie humaine d’une ampleur incroyable, survenue non pas au bout du monde mais en Irlande. Une grande famine qui, entre 1845 et 1851, causa la mort d’un million d’Irlandais et provoqua l’émigration de deux millions d’entre eux en une décennie. Grâce aux interventions d’universitaires, aux archives photographiques, à des cartes animées, à la lecture de courriers et à des dessins publiés dans la presse de l’époque, cette tragédie devient réalité dans ce documentaire qui ouvre une soirée spéciale Irlande sur Arte ce soir.

Beaucoup de ces victimes auraient pu être sauvées si les responsables politiques britanniques s’en étaient donné les moyens. Mais, par négligence, indifférence, insensibilité, cynisme, mépris des pauvres clairement affiché, les politiciens de Londres ne furent pas à la hauteur d’une crise alimentaire qui ne toucha pas seulement l’Irlande, intégrée au Royaume-Uni depuis 1801.

En 1845, le mildiou, parasite ravageant les cultures de pommes de terre, apparaît en Amérique latine avant de débarquer en Europe via le port...