Avocats, professions médicales et personnels navigants ont manifesté lundi pour conserver leur régime de retraite indépendant.
Réforme des retraites : les professions libérales dénoncent un Etat cigale qui « spolie » les fourmis

Sur la place de l’Opéra, à Paris, une marée de robes noires se mêle au bleu des uniformes de pilotes, d’hôtesses et de stewards et au blanc des blouses d’infirmières, de médecins ou d’orthophonistes. Lundi 16 septembre, quatorze professions libérales – peu habituées à battre le pavé – se sont donné rendez-vous pour protester contre le projet de réforme des retraites du gouvernement qui prévoit un régime universel. Le rapport du haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, souhaite la disparition des caisses autonomes et un transfert de leurs réserves financières à ce système global.

S’il semble surprenant de les voir réunies toutes ces professions libérales sous l’impulsion des avocats, plus nombreux, les manifestants estiment que leurs revendications convergent fortement. Tous possèdent un régime indépendant, qu’ils refusent qu’on amalgame à un « régime spécial » car leurs caisses sont « autonomes » et n’ont « jamais demandé un euro aux contribuables » affirme Yves Deshayes, président du Syndicat national des pilotes de lignes (SNPL). Contrairement aux ministres, qui eux, ont un régime spécial,...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !