Le chef d'état-major adjoint chargé du renseignement militaire en RDC, Delphin Kahimbi, 50 ans, a été retrouvé mort à son domicile le 28 février 2020. La veille, il venait d'être suspendu de ses fonctions. La disparition de ce proche de l'ex-président congolais Joseph Kabila soulève de nombreuses interrogations.
RDC : un proche de l’ancien président Joseph Kabila retrouvé mort

Les versions sur la disparition de Delphin Kahimbi, qui "avait en main les services de renseignements militaires" (Deutsche Welle), décédé brutalement il y a peu, sont contradictoires. Il est mort par "pendaison", selon des "éléments" de l'enquête cités par le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi. Pour autant, son épouse a déclaré à la presse qu’il avait succombé à une "crise cardiaque". L’affaire pourrait s’inscrire dans une lutte pour le pouvoir entre l’actuel chef de l’Etat et son prédécesseur, Joseph Kabila.

"Soulager la famille éplorée"

"Le président de la République a informé les membres du Conseil des ministres qu'il avait décidé de diligenter une enquête indépendante à l'initiative de la Monusco" (Mission des Nations unies au Congo), lit-on dans le compte-rendu du Conseil des ministres diffusé le 7 mars 2020. "Cependant, d'après les éléments en sa possession, il s'avère qu'il s'agit d'une pendaison", ajoute le compte-rendu. Le président souhaite "que toutes ces enquêtes se terminent rapidement afin de soulager la famille éplorée". Vu les informations contradictoires qui circulent sur cette...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !