L'application StopCovid, doit permettre de prévenir les personnes ayant été en contact avec un individu contaminé par le coronavirus. Ses détracteurs pointent une atteinte à la vie privée et aux libertés individuelles
Le Parlement donne son feu vert à l’application StopCovid

Feu vert. Le Parlement français a donné, mercredi 27 mai, lors d’un vote consultatif, son accord au déploiement de l’application StopCovid. Celle-ci devrait être téléchargeable dès ce week-end et doit permettre de prévenir les personnes ayant été en contact avec une personne contaminée par le coronavirus.

Les sénateurs ont approuvé en fin de soirée la déclaration du gouvernement relative à l’application, à 186 voix pour (127 contre). Plus tôt dans la journée, les députés avaient fait de même, avec 338 voix pour et 215 contre.

Dans l’hémicycle, les membres du gouvernement ont insisté sur l’importance de cette application à l’approche d’une nouvelle phase de déconfinement dont les grandes lignes doivent être présentées jeudi à 16 heures par le Premier ministre Edouard Philippe.

Libertés individuelles. « Il est possible que certaines décisions » à venir « permettent aux Français de retrouver encore davantage de libertés individuelles et collectives et donc de multiplier les contacts sociaux », a souligné le ministre de la Santé Olivier Véran, ajoutant :pour cette raison « nous avons besoin de multiplier les outils ».

...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !