Le gouvernement de Londres va devoir revoir sa copie : la justice a jugé illégale la construction d'un tunnel près de Stonehenge. Le site risquait de perdre son inscription au patrimoine mondial.
La justice britannique juge illégale la construction d'un tunnel routier près du site archéologique de Stonehenge

La justice britannique a jugé vendredi "illégal" le projet du gouvernement de construire un nouveau tunnel routier près du site de l'Âge de pierre de Stonehenge (sud-ouest de l'Angleterre), classé par l'Unesco au patrimoine mondial, mettant ainsi un coup d'arrêt à ce plan critiqué par historiens et druides.

Censé décongestionner un important axe routier est-ouest, et d'un coût de 1,6 milliard de livres (1,8 milliard d'euros), le tunnel long d'environ trois kilomètres était vivement critiqué par plusieurs associations, réunies dans le groupe l'Alliance de Stonehenge.

Malgré l'opposition d'un panel d'experts en urbanisme l'avertissant que ce projet risquait de causer un "préjudice permanent et irréversible" au site archéologique, le gouvernement britannique avait donné son feu vert au projet à l'automne dernier. Une décision jugée "illégale" vendredi par le juge David Holgate, entre autres parce que le ministre des Transports, Grant Shapps, n'avait pas envisagé de solutions alternatives, alors qu'il y était obligé par le statut du site classé au patrimoine mondial.

"Une énorme victoire", pour les opposants au projet

"Nous ne pouvions pas être plus...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >