Le chef de l'Etat n'a pas abandonné l'idée de réformer les retraites. Il veut toujours mettre un terme aux régimes spéciaux. Mais qui souffrirait le plus d'une telle évolution ?
Suppression des régimes spéciaux de retraite : qui en sera victime ?Istock

Il n’arrive pas à l’oublier. Le président de la République y revient sans cesse depuis le début de son quinquennat. Malgré le coronavirus Covid-19, malgré les grèves et les manifestations… Emmanuel Macron veut réformer les retraites. Et il veut le faire maintenant ! Pas question d’attendre un éventuel second quinquennat alors qu’il reste encore quelques mois utiles avant la fin de sa mandature. C’est pourquoi, informe BFMTV sur son site, le président travaille à une version “allégée” de la fameuse “mère des réformes” telle qu’elle avait été pensée entre 2019 et 2020.

Cette fois-ci, il s’agirait surtout et avant tout de supprimer les régimes spéciau x.

Pour bien comprendre de quoi l’on parle, il importe de rappeler ce qu’est un régime spécial, dans l’absolu. Il s’agit donc d’un panel de règles s’appliquant à une partie de la population - les fonctionnaires ou les salariés de certaines entreprises spécifiques, par exemple - au détriment du régime général, qui régit théoriquement la retraite de tous les travailleurs du pays. Généralement, ces nouvelles règles sont plus avantageuses pour les futurs retraités. 

Régime spéciaux : qui en profite le plus, en France ?

En tout et pour tout, souligne la chaîne d’informations en continue, onze régimes spéciaux de retraites persistent en 2021. Ils sont l'héritage de ceux qui les ont précédés et ont existé avant même la mise en place du régime général, en 1945.

Sont donc concernés :

  • les salariés de certaines grandes entreprises publiques ou de l’industrie (RATP, SNCF, EDF, Engie, Enedis, RTE, GRT Gaz, GrDf)
  • Les militaires
  • Tous les agents issus de la fonction publique d’Etat
  • Tous les agents issus des fonctions publiques territoriales et hospitalières
  • Les ouvriers d’Etat
  • Les marins
  • Les mineurs
Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.