Réindexation des pensions, retraite minimale… Le président de la République a multiplié les annonces à l'attention des Français ayant cessé de travailler. Mais les gains seront-ils au rendez-vous ? Tout le monde, semble-t-il, n'est pas logé à la même enseigne.
IllustrationIstock

Retraite : plus de pension en dessous de 1000 euros, assure Emmanuel Macron

“Nous sommes face à des situations inacceptables avec des centaines de milliers de nos concitoyens, des artisans, des commerçants qui ont travaillé toute leur vie et qui vivent en dessous du minimum vieillesse”, s’est désolé le président de la République, lors de la conférence de presse qu’il a donné dans la soirée du 25 avril 2019. Pour mettre un terme à ce problème, Emmanuel Macron a donc décidé de revenir sur le montant minimum des pensions de retraites : il refuse qu’elles descendent en dessous de la barre symbolique des 1000 euros.

Pour l’heure, rappelle le magazine Capital, les salariés pouvant prétendre à une pension de base du régime général à taux plein peuvent bénéficier du minimum contributif (Mico). Ce complément de revenu a été pensé de telle façon à rééquilibrer le niveau d’une pension jugée trop faible et son montant varie.

Publicité

Par ailleurs, les retraités les plus démunis perçoivent généralement l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). Son montant s’établit actuellement à 868,20 euros mensuels et devrait continuer à grimper jusqu’à 903 euros mensuels en 2020. Sans surprise, souligne le mensuel spécialisé en économie, le Haut-commissaire à la réforme des retraites avait lui aussi abordé le sujet récemment. Suite aux discussions entamées avec les syndicats, Jean-Paul Delevoye envisageait pour sa part de “fixer le minimum contributif en fonction d’un pourcentage du Smic”, écrit Capital. De quoi permettre une évolution coordonnée entre le smic et le minimum contributif, donc.

Publicité

Contrairement à d’autres réformes annoncées lors de la conférence de presse, Emmanuel Macron n’a pas indiqué de date d’entrée en vigueur de cette mesure. Il n’est pas non plus revenu en détail sur les différentes modalités d’applications.

Réindexation : combien vont gagner les retraités ?

Emmanuel Macron a également promis la réindexation des pensions de retraites sur l’inflation pour certains assurés, souligne BFMTV.

Publicité

A terme, l’ensemble des Françaises et des Français devraient être concernés mais, dans un premier temps, le président souhaite se concentrer sur celles et ceux percevant moins de 2000 euros mensuels. Leur situation devrait donc changer à partir du 1er janvier 2020.

Actuellement, les retraités concernés accusent un impressionnant manque à gagner de 216 euros annuels indique la chaîne d’information en continue. Cependant, si la mesure est effectivement mise en place, ils pourraient gagner davantage d’argent et retrouver un peu de pouvoir d’achat.

En effet, un assuré percevant 1800 euros mensuels toucherait 1822 à partir du 1er janvier. Par rapport aux 1805 initialement prévus, cela représente un gain de 204 euros mensuels.

Publicité

Dès 2021, les retraités plus fortunés pourraient eux aussi bénéficier de ce retour à un mode de calcul des pensions plus favorable. D’après la chaîne d’info, ils en profiteraient même davantage puisque leur gain annuel s’établirait théoriquement à 480 euros !

Vidéo : Retraite complémentaire : cette très mauvaise nouvelle qui vous attend pour 2019