Brigitte et Emmanuel Macron s'installeront très prochainement à l'Elysée et, ainsi qu'il l'avait promis, le nouveau président a l'intention de dépoussiérer le rôle de Première dame. Découvrez comment lui et son épouse vont s'y prendre. 
©AFPAFP

Le 14 mai prochain, Emmanuel Macron se verra officiellement confier les commandes de la France par son prédécesseur François Hollande. Lui et son épouse, s’installeront ensuite à l’Elysée, où ils resteront au moins cinq ans. Une entrée qui marquera non seulement le début du mandat du nouveau chef de l’Etat mais aussi, le retour d’une Première dame en France. En effet, depuis que François Hollande et Valérie Trierweiler ont rompu en janvier 2014, il n’y a officiellement plus de Première dame.

Le retour d’une Première dame et la fin de "l’hypocrisie française"

Alors qu’il n’existe aucun statut officiel et que ce rôle ne figure pas dans l’organigramme de l’Elysée, Emmanuel Macron a déjà prévenu qu’il avait l’intention de clarifier la situation. Son épouse sera non seulement la nouvelle Première dame, mais elle bénéficiera en plus d’un rôle clairement défini. En décembre dernier, le candidat d’En Marche ! avait confié à TF1 vouloir mettre fin à "l’hypocrisie française". "Il faut que la personne qui vive avec vous puisse avoir un rôle, qu’elle soit reconnue dans ce rôle, avait-il expliqué. Je souhaite qu’un cadre soit défini et je demanderai qu’un travail soit conduit en la matière". Il avait par ailleurs prévenu qu’elle ne serait pas rémunérée.

A lire aussi -"Première dame" : un statut inexistant mais une femme souvent bien présente 

Un engagement en faveur de l’éducation et de l’autisme ? 

Et si Emmanuel Macron n’a pas donné plus de précisions, plusieurs pistes sont d’ores et déjà évoquées. Ainsi, il se murmure que, forte de son expérience en tant que professeure dans un lycée, Brigitte Macron pourrait s’engager en faveur de l’éducation. "Au regard de son métier, elle est très sensible aux questions d’éducation ou de culture", a souligné Caroline Derrien au cours d’un entretien accordé à 20 Minutes. Co-auteure d’un livre consacré aux Macron, la journaliste a poursuivi en dévoilant une autre piste : "Pendant l’entre-deux-tours, elle nous faisait comprendre aussi, à moi et Candice Nedelec, qu’elle était aussi très sensible à la question du handicap et en particulière de l’autisme, et que ces deux sujets pourraient faire partie de ses priorités à l’Elysée".

Une nouvelle icône de mode ?

En parallèle, Brigitte Macron devrait très certainement aussi se plier à quelques exercices de représentation et d’accompagnement, ainsi que l’ont déjà fait toutes les ex-Premières dame avant elles et qu’elle a elle-même pu le faire pendant la campagne. La sexagénaire pourrait là encore y trouver un moyen de se démarquer, notamment grâce à ses relations et son goût pour la mode. Depuis plusieurs mois, Brigitte Macron se fait conseiller pour ses choix vestimentaires par Delphine Arnault, la directrice adjointe de Vuitton (groupe LVMH), et prêter des vêtements de la marque de luxe. Dimanche soir, elle en portait d’ailleurs un manteau zippé qui a fait sensation sur les réseaux sociaux.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Il vient avec un clown à son entretien de licenciement