L’ancien chef de l’Etat Nicolas Sarkozy est de ceux qui ont la chance d’habiter dans la très gardée mais aussi très prisée "villa Montmorency". 

Mis en examen pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de fonds publics libyens", l'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy a pu, entre deux garde à vue, passer une nuit dans sa villa Montmorency. 

Retrouvez notre zapping Actu du jour

Patrick Sébastien viré de France Télévisions : les internautes ripostent

Voir plus de vidéos

Depuis qu’il a quitté le palais de l’Elysée en 2012, Nicolas Sarkozy vit avec sa femme Carla Bruni-Sarkozy et leur fille Giulia au sud du 16e arrondissement de Paris. Leur demeure se situe dans la fameuse villa de Montmorency, connu pour être le "ghetto des riches".

Une villa bien gardée

Quartier le plus select de France, mais aussi le plus secret. Cette zone résidentielle qui n’a de villa que le nom, est en réalité composée de quatre avenues bien paisibles où règnent pas moins de 120 demeures. Selon la visite guidée de Challenges, il s’agit d’un "quartier privé d’environ 1 kilomètre carré, totalement fermé, soigneusement protégé par trois couples de gardiens le jour et des veilleurs colombiens la nuit". 

Evidemment, la sécurité et la tranquillité ont un prix, et il atteint plusieurs millions d’euros. Pour une ravissante maison de 290 mètre carrés sur trois niveaux avec ascenceur, salle à manger, cinq chambres, quatre salles d'eau, grande réception sur jardin avec terasse, il faut débourser 4,9 millions d'euros. Si une maison de plusieurs centaines de mètres carrés n'est pas suffisant, il est possible d'acquérir un hôtel particulier encore jamais habité, pour la coquette somme de 17,5 millions d'euros, assure Capital. Le fondateur de Free, Xavier Niel en possède trois.

Le magazine a d'ailleurs rapporté les propos d'un des habitants, Laurent Dassault, petit fils de Marcel Dassault, qui a confié : "Ce qui m'a attiré, c'est de pouvoir vivre en plein Paris dans un endroit très clame, où l'on se sent à la campagne et en toute sécurité".

Une "villa" très prisée par les milliardaires 

Entre Mylène Farmer, Alain Afflelou, Arnaud et Jade Lagardère, cette enclave très prisée du 16e arrondissement parisien est réputée pour avoir été l’heureux domicile de plusieurs célébrités. 

Si aujourd'hui "il ne se passe rien", à une époque, comme se souvient le patron d'hôtel de luxe et de casinos Georges Tranchant, la vie était plus rythmée : les insultes entre Alain Delon et Alain Afllelou fusaient, et Johnny Hallyday se faisait prendre pour un sans domicile fixe par un gardien alors qu'il sortait d'une soirée arrosée chez Sylvie Vartant qui habite les lieux depuis près de 40 ans.

Vivre entre milliardaires implique des charges du même niveau : entretien des voies, travaux d'adduction d'eau, ramassage des ordures, élagage des arbres, "tout est à la charge des propriétaires" rapporte Capital, avant d'ajouter que le règlement interne, régulièrement actualisé comporte pas moins d'une quarantaine de pages aux dispositions ahurissantes : interdiction de laver sa voiture avec un tuyau d'arrosage,  une limitation de vitesse à 25 km/h, PV interdits...

Le syndicat est tout aussi atypique : animé par Vincent Bolloré, il est présidé par un inspecteur général des affaires culturelles.

Publicité
Créée en 1860, la villa Montmorency a connu quelques agitations en 2014, première fois depuis sa création. La taxe à 75% sur les très hauts revenus,  supprimée finalement au 1er janvier 2015, a amené quelques "demi-douzaine de propriétaires à s’exiler."

En vidéo - Les GG veulent savoir : La garde à vue de Nicolas Sarkozy est-elle humiliante ? - 21/03


mots-clés : Nicolas sarkozy

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité