Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron… Certains présidents de la République Française ont passé plus de temps que d'autres au fort de Brégançon. Et pour cause ! Tout aussi mythique qu'il puisse être, ce lieu de villégiature compte tout de même un certain nombre de détracteurs.
AFP

Ces président qui n'ont jamais aimé le fort de Brégançon : Jacques Chirac

Lieux de villégiature favori des époux Macron, le fort de Brégançon est l'un de ses monuments mythiques de la Vème République. A bien des reprises, il a ouvert ses portes pour les personnalités les plus puissantes de France, mais aussi d'autres figures incontournables de la diplomatie internationale. Pourtant, il n'empêche : certains chef d'Etat n'ont pas aimé les séjours qu'ils y passaient. Ce fut notamment le cas de Jacques Chirac.

L'ancien patron de la droite républicaine fut le premier président dont les congés firent l'objet de réels scandales. Son passage au Canada pendant la canicule de 2003, par exemple, fut… remarqué.

L'une des anecdotes les plus connues, concernant les vacances de Jacques Chirac, s'est déroulé au fort de Brégançon. C'est là qu'il a été pris en photo par des paparazzis sur l'un des balcons de cette demeure que son épouse, Bernadette, décrivait comme une "maison de bon goût". Le président était nu.

Pourtant, il l'a dit, il s'y "emmerdait" régulièrement. Si Jacques Chirac se rendait au domaine présidentiel de Bormes-les-Mimosas, c'était pour faire plaisir à sa femme, rappelle Gala. A l'image de Brigitte Macron, à qui elle a confié la gestion des pièces jaunes, cette dernière est beaucoup plus attachée à ce que la presse présente comme un "pied-à-terre atypique".

Quand il n'opte pas pour Brégançon, Jacques Chirac se rend parfois sur l'île de la Réunion rapporte Ouest-France. En 2002, le prix de son séjour est estimé à 70 000 euros et défraie la chronique. Il en va de même pour ses vacances à l'île Maurice, en 2000.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.