Candidate malheureuse à la présidentielle de 2007, Marie-George Buffet a dirigé pendant près de dix ans le Parti communiste français. Aujourd'hui, elle milite pour faire de Jean-Luc Mélenchon la figure commune de l'extrême gauche.

Souvenez-vous : en 2007, Marie-George Buffet était la candidate du Parti communiste français à la présidentielle. Mais au soir du 22 avril, le couperet tombe. Elle arrive en septième position (sur 12) avec 1,93 % des voix, soit le pire score  jamais enregistré par un candidat communiste à l’élection suprême.

A lire aussiQue devient Arlette Laguiller, figure de Lutte ouvrière ?

Depuis cet épisode désastreux, Marie-George Buffet s’est fait rare dans les médias. Pourtant, en coulisses, la communiste n’a pas chômé pour rassembler l’extrême gauche en 2012, et maintenant encore pour l’élection présidentielle de 2017.

Elle est réélue député de Seine-Saint-Denis en 2012

En 2008, elle a par exemple participé la création du Front de gauche, avec le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, dans la perspective des européennes de 2009. L’année suivante, Marie-George Buffet cède sa place de secrétaire national du PCF à Pierre Laurent. En 2012, l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports (1997-2002) est réélu député de Seine-Saint-Denis, poste qu’elle occupe sans discontinuer depuis 14 ans.

Si on a peu entendu la communiste ces derniers temps, elle s’est cependant illustrée en début d’année en signant une charte pour l’abolition universelle de la GPA au cours d’assises tenues le 2 février à Paris. Mais sa grande bataille depuis quelques années, c’est la réunification de l’extrême gauche autour de la personnalité de Jean-Luc Mélenchon.

Un rôle de trait d’union entre le PCF et Mélenchon

Selon Libération, Marie-George Buffet, "toujours populaire chez les rouges", appelait cet été les communistes à se rassembler, comme en 2012, autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon. L’ancienne secrétaire nationale s’était même rendue, le 5 juin, au défilé de la "France insoumise" de Jean-Luc Mélenchon, à Paris, alors que Pierre Laurent était en train de pique-niquer avec son parti à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Finalement, Marie-George Buffet a obtenu gain de cause. Fin novembre, les militants communistes se sont prononcés à 53,6% en faveur d'un soutien à Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle de 2017.

Elle est sceptique sur une victoire de la gauche en 2017

De manière plus personnelle, l’ancienne secrétaire nationale du PCF continue son travail législatif à l’Assemblée, intervenant quelque fois dans l’hémicycle au nom du groupe Gauche démocrate et républicaine. Comme en mai dernier où elle s’opposait à la loi Travail. En avril dernier, sur le plateau de France 3, elle disait ne pas vouloir d’une candidature de François Hollande, ni que son parti participe à la primaire organisée par le Parti socialiste. Elle se disait également sceptique sur une victoire de la gauche en 2017. Dernièrement, sur son compte Facebook, Marie-George Buffet a torpillé la candidature de Manuel Valls, "le suppléant de Hollande", et rendu hommage à Fidel Castro, disparu le 25 novembre.

Vidéo sur le même thème : Marie-George Buffet fait sa revue de presse

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Décès de l'ancien champion de tennis Peter McNamara