Au Parlement européen, il est interdit d'embaucher comme assistant parlementaire un membre de sa famille. Pourtant, certains élus se retrouvent quand même avec des membres de leur famille à Strasbourg.

Contrairement à l'Assemblée nationale ou au Sénat, il est interdit d'embaucher un membre de sa famille en tant qu'assistant parlementaire au Parlement européen, à Strasbourg. 

Mais comme le souligne Buzzfeed, le FN a trouvé une petite astuce pour contourner la loi européenne... tout en restant dans le cadre légal. Comment ? En faisant embaucher l'un de leurs proches par un autre eurodéputé du même camp politique.

Marine Le Pen a pu embaucher Louis Aliot car ils ne sont pas mariés

Ainsi, l'élue (FN) Mylene Troszcynski a fait embaucher son époux Laurent Guiniot en tant qu'assistant parlementaire du député Joëlle Mélin. De son côté, l'eurodéputé Marie-Christine Arnautu a fait embaucher son époux Philippe Chevrier comme assistant parlementaire du député Marie-Christine Boutonnet. Quant au député Dominique Bilde, il avait fait embaucher son fils, Bruno Bilde, par le député Sophie Montel. 

Comme l’a révélé Le Canard enchaîné ce mercredi, à la demande de Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch avait recruté Yann Le Pen, la mère de Marion Maréchal-Le Pen, comme assistante parlementaire entre 2009 et 2014. En 2013, Mediapart avait également révélé que Marine Le Pen avait embauché son compagnon Louis Aliot comme assistant local à temps partiel. Une embauche rendue possible car la présidente du FN et Louis Aliot ne sont pas mariés, et n'ont donc pas de lien officiel.

"La vie au Front est faite de gens qui se sont entraidés, rapprochés"

Contacté par Buzzfeed, le parlement européen, après avoir "lancé des vérifications", admet que ce procédé "est conforme au règlement". "La règle en vigueur depuis 2009 ne vaut que pour les proches d’un député. Je ne sais pas si c’est un vide réglementaire, mais tant qu’il n’y a pas de conflit d’intérêts, les eurodéputés qui embauchent un membre de la famille d’un autre député sont dans les clous", ajoute une source au sein du parlement.

Publicité
Au site d'informations, le député (FN) Joëlle Mélin livre cette explication : "Il faut savoir que c’est très dur de travailler pour le FN, après votre réputation est détruite. Alors quand on a des gens de talent au FN, on les garde, et parfois ce sont des membres de la même famille. La vie au Front est faite de gens qui se sont entraidés, rapprochés."

Vidéo sur le même thème : Antonio Tajani, nouveau président du Parlement européen


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité