La mairie de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a été condamnée lundi pour avoir refusé une tribune à l'opposition dans le magazine municipal. 

Lundi, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a condamné la mairie de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) pour avoir refusé une tribune rédigée par le groupe de l'opposition DVD (divers droite), dirigé par Arnaud de Courson. Le principal opposant de Patrick Balkany avait déposé une requête au tribunal de Cergy (Val-d'Oise) après s'être fait censurer sa tribune dans le numéro de janvier dernier du magazine municipal.

Dans ce texte, le conseiller départemental évoquait la question des comptes de Semarelp, la société d'économie mixte de la ville, dirigée par l'épouse et première adjointe du maire, Isabelle Balkany, et de l'ardoise effacée du cheikh Al-Jaber qui avait été condamné à verser 15 millions d'euros à la ville après le projet avorté des tours de Levallois. A cela s'ajoutaient les ennuis judiciaires de Patrick Balkany.

Pour la mairie, ce texte contenait des "des propos à caractère diffamatoire et outrageant".

"Aucun caractère diffamatoire"

Publicité
Le tribunal a lui estimé que la tribune ne contenait "aucun caractère diffamatoire". Dans le cadre de l'expression de la démocratie locale, le tribunal a jugé que "la commune ne saurait contrôler le contenu des articles […] qui n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs".

La municipalité a été condamnée à consacrer un encart judiciaire à Arnaud de Courson dans le prochain numéro du magazine de la ville.

En vidéo sur le même thème : La colère de Balkany contre les socialistes filmée par le Petit Journal 

mots-clés : Balkany, Levallois, Tribunal

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité