Selon le Canard enchaîné, la justice aurait déniché "une nouvelle cagnotte" des époux Balkany dans cet ancien paradis fiscal. Le maire de Levallois a été mis en examen pour déclarations mensongères sur son patrimoine.

Les ennuis judiciaires sont loin d’être terminés pour les Balkany… Il y a deux jours, on apprenait que Patrick Balkany, le député-maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), avait été mis en examen, vendredi 15 janvier, pour déclarations mensongères sur son patrimoine.

La justice le soupçonne d’avoir omis de déclarer ou d’avoir sous-évalué certains de ses biens. Dans ce dossier, l’édile de Levallois est déjà mis en examen pour fraude fiscale, corruption passive et blanchiment de fraude. Une mise en examen qui arrive après tant d’autres mais qui n’a pas empêché Patrick Balkany d’être réélu maire de sa ville au premier tour des dernières municipales, en mars 2014.

Balkany s’est muré "dans un silence épais comme le dossier d’instruction"

Dans son dernier numéro, le Canard enchaîné révèle que le juge Renaud Van Ruymbeke, "après avoir découvert leur immense villa de l’île antillaise de Saint-Martin, leur palais de Marrakech, leur domaine normand du moulin de Giverny, leurs comptes planqués à Singapour", vient de "dénicher une nouvelle cagnotte" au Liechtenstein.

Le magistrat Van Ruymbeke aurait découvert une "fondation" appelée "Familienstifung" destinée à échapper au fisc et qui aurait permis au couple Balkany de "se constituer une copieuse tirelire" dont le montant est pour l’heure inconnu, affirme l’hebdomadaire satirique.

Publicité
Convoqué le 15 janvier pour une explication dans le bureau du magistrat au pôle financier de Paris, à l’issue de laquelle il sera mis en examen, "le député-maire de Levallois s’est muré dans un silence épais comme le dossier d’instruction".

Vidéo sur le même thème : "Balkany a de très bonnes audiences... Chez les juges !"  


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité