S'opposant aux chiffres exposés par le site VoteWatch qui classe les eurodéputés en fonction de leur assiduité, Jean-Luc Mélenchon a mis en avant les conclusions d'un autre site qui, observées de près, révèlent les combines pour paraître assidu.
© AFPAFP

© AFP

Selon le site VoteWatch, le leader du Front de Gauche affiche un taux de participation de 70% (alors que la moyenne est de 84%) ce qui le classe à la 677ème place sur 764.

Pestant sur son blog contre ce site "financé par des lobbyistes", Jean-Luc Mélenchon indique que ses scores sont nettement meilleurs sur un autre site, sous-entendant ainsi que les résultats de VoteWatch seraient biaisés car subjectifs.

Les Décodeurs du Monde ont décortiqué son argumentaire, et cela n’arrange pas ses affaires.

Mep Ranking

L’intéressé met en avant les conclusions du site Mep Ranking (qui utilise la même base de données que VoteWatch) dans lequel il serait "le premier des Français pour les explications de vote". Si le site en question prend bien en compte les "explications de vote" à l’inverse de VoteWatch, celui-ci ne traduit en rien une meilleure assiduité de la part de l’ancien socialiste.

Jean-Luc Mélenchon affirme qu’il est "parmi les députés les plus actifs de tout le Parlement européen". En réalité, il est classé 39ème par Mep Ranking . Ainsi, comment passe-t-il de la 677ème place sur VoteWatch à la 39ème sur Mep Ranking ? Les Décodeurs duMonde ont trouvé la faille. Jean-Luc Mélenchon est le champion des "explications de vote".   

Qu’est-ce que les explications de vote ?

Les explications de vote sont des interventions inscrites sur les procès-verbaux de chaque séance. Celles-ci sont donc comptabilisées par Mep Ranking. Avec 1110 interventions en séances, Jean-Luc Mélenchon dépasse de 5 fois le score moyen d’un eurodéputé français (209). Or, comme ceci est relevé par Le Monde, c’est la seule discipline dans laquelle excelle l’homme à la cravate rouge.

Sur la participation au vote son score est de 70% (contre 84% en moyenne), il a posé 46 questions au Parlement (contre 127 en moyenne) et n’a rapporté aucun rapport (contre 19 fois en moyenne) etc. Le détail de son travail d’eurodéputé est disponible sur ce lien.

Le coup des explications de vote par écrit

Lorsque l’on observe ces chiffres, on peut se dire qu’après tout, s’il n’est pas le premier sur les votes, Jean-Luc Mélenchon affiche néanmoins une activité conséquente, surtout sur les  "speeches" (interventions). Or, comme l’a relevé un rapport de la fondation Robert Schuman"certaines astuces permettent "d'améliorer" ses statistiques de présence".

De quoi s’agit-il ? Dans les faits, une explication de vote, et ça Jean-Luc Mélenchon se garde bien de le préciser, peut se faire par… mail. Cela ne signifie aucunement une obligation de prise de parole au Parlement comme cela pourraît le laisser entendre. Pour booster ses statistiques, il suffit d’envoyer, ou de faire envoyer par son équipe, un mail de commentaire concernant l’objet de la séance à l'issue du vote.

Celui-ci sera pris en compte par le procès-verbal et donc comptabilisé par Mep Ranking. Les journalistes du Monde qui ont décortiqué ces explications montrent que sur 400 interventions, 399 se sont faites de cette façon, "par écrit". Ces derniers en arrivent donc à la conclusion "qu’il n’est jamais intervenu en séance autrement que via une explication écrite".

Enfin, Mep Ranking montre via un graphique que la courbe de participation a brusquement remonté depuis 2012 pour arriver à 40 explications de vote par jour en 2013. Ceci accrédite donc la thèse d’un dopage des statistiques.

 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.